-- -- -- / -- -- --
Nationale

Développement local : Clôture du programme CapDeL

Développement local : Clôture du programme CapDeL

Lancé par le gouvernement algérien en partenariat avec l’UE et le PNUD en 2017, le programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local, CapDeL a été clôturé lors d’une rencontre placée sous le thème : « Les projets associatifs et le développement local durable ». Le Programme CapDeL a financé  36 projets associatifs de développement local dans huit communes pilotes.

Il s’agit de Djanet, Timimoun, Messaad (Djelfa), Babar(Khenchela), Ghazaouet (Tlemcen), Djemila (Sétif), Ouled Ben Abdelkader (Chlef) et El Khroub(Constantine). Ces projets associatifs avaient été sélectionnés suite à deux appels à proposition lancés en 2018 et en 2020. Les associations retenues ont été intégrées au sein d’incubateurs de projets associatifs et ont bénéficié de sessions de formation sur la formulation d’un projet, la gestion du cycle de projet, la planification territoriale, la vision associative et le partenariat avec différents acteurs du territoire (institutionnels, sectoriels, formation professionnelle, université). 

Dans un communiqué, l’importance de ce programme a été mise en avant. « Cette rencontre de clôture des projets associatifs de développement local, appuyés et financés par le CapDeL vise à capitaliser cette expérience innovante de renforcement des capacités de la société civile initiée par le CapDeL, et qui a permis à des associations locales de gagner en efficacité dans leur travail et de contribuer de manière effective, au développement de leur territoire », a-t-on précisé. 350 postes d’emploi ont été également créés dans le cadre de ce programme.

Par ailleurs, l’importance accordée aux collectivités locales par les hautes autorités de l’Etat a été soulignée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire qui a présidé, avant-hier,  l’ouverture des travaux du séminaire de clôture des projets associatifs réalisés dans le cadre du programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local « CapDel ». Brahim Merad, a affirmé que le président de la République accorde une grande importance aux collectivités locales, soulignant que l’Algérie avance à pas sûrs sur la voie de la véritable démocratie pour instaurer une bonne gouvernance et un développement durable. Cela, a-t-il précisé, en adoptant une approche participative et de concertation à tous les niveaux.

L’ambassadeur et Chef de la Délégation de l’Union européenne en Algérie, Thomas Eckert et la représentante résidente du PNUD en Algérie, Blerta Aliko, ont de leur côté relevé avec satisfaction les résultats « positifs et encourageants » réalisés par le programme CapDel. Ils ont exprimant leur disposition à poursuivre l’appui des collectivités territoriales sur la voie du développement local et de la démocratie participative en Algérie.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email