-- -- -- / -- -- --
Culture

7e Festival Lire en fête à Constantine : Couleurs et imaginaire

7e Festival Lire en fête à Constantine : Couleurs et imaginaire

La clôture de la septième édition du Festival Lire en fête à Constantine sera effectuée, aujourd’hui, jeudi 30 mars, par la remise des prix aux enfants ayant participé aux différents ateliers, notamment celui du dessin et par la remise d’attestations aux participants.

Ouverte lundi dernier, cette édition du Festival culturel Lire en fête, accueillie à la Bibliothèque principale de lecture publique située dans la banlieue-ouest de Constantine, sera une opportunité pour les jeunes de plonger dans une bulle de lecture en couleurs, durant la période de vacances scolaires.

Organisée à l’initiative de la direction locale de la Culture et du commissariat du Festival culturel local, avec la participation des scouts musulmans algériens (SMA), cette manifestation culturelle sera lancée cette année sous le slogan Colore ta vie par la lecture.

Un riche programme sera proposé aux jeunes vacanciers, soit des spectacles de magie, des divertissements animés par des clowns, des projections de courts métrages pour enfants au niveau de la salle des conférences de la bibliothèque, des ateliers de lecture, de dessin et de calligraphie.

Pour ce qui est de la culture livresque, le choix sera porté sur des titres de littérature en langue arabe, des ouvrages sur la guerre d’Algérie, mais aussi des bandes dessinées qui sont également proposées aux plus âgés parmi les jeunes visiteurs de cette manifestation, à travers une bibliothèque itinérante où les passionnés de lecture peuvent s’adonner à leur loisir en s’adonnant à la lecture sur place.

Selon les organisateurs, cette manifestation vise à « inciter les enfants à découvrir les joies de la lecture et de la découverte » pour développer leur imagination et les éloigner un peu de l’attrait des réseaux sociaux lesquels ont pris le dessus ces dernières années sur des occupations saines et enrichissantes comme la lecture, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

Souriant et appliqué à finaliser son dessin avec lequel il veut participer au concours de dessin prévu au programme, Racim, âgé de 6 ans, a affirmé avoir apprécié cette « immersion » dans le monde coloré des livres et des contes pour enfants, même si, précise-t-il, il ne peut lire pour l’instant que « des petites histoires pas trop longues ».

L’une des activités proposées aux enfants est l’atelier dédié à la calligraphie arabe, ce qui a également attiré de nombreux collégiens qui ont bénéficié de certaines techniques de base inhérentes à cet art de l’écriture arabe, conjuguant forme et esthétique, à l’instar de Ritaj, 12 ans, qui a exprimé le souhait que ce type d’activités soit « plus fréquemment proposé ».

Razika Zeghdoud, artiste peintre, calligraphe, enseignante à l’Institut des beaux-arts de Constantine et animatrice de l’atelier de calligraphie au sein de la bibliothèque principale de lecture publique, a affirmé que cette discipline a suscité « un engouement certain » chez les jeunes, elle constitue un « paramètre important dans l’apprentissage de l’enfant », dès le plus jeune âge, car elle favorise, selon elle, « une meilleure assimilation des connaissances ». 

L’inconvénient de cette présente édition, selon certains, est qu’elle est organisée cette année dans la Bibliothèque principale de lecture publique de la cité Boussouf, située sur la RN 5 Ain Smara-Alger, dont « l’accès difficile » a rebuté les intéressés à s’y rendre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email