-- -- -- / -- -- --
Nationale

779 préplaintes et renseignements enregistrés sur Internet

779 préplaintes et renseignements enregistrés sur Internet

Le premier bilan mensuel sur l’exploitation du site Internet dédié aux préplaintes de la Gendarmerie nationale (GN) vient d’être dévoilé. Les Algériens ont, pour la première fois, utilisé l’Internet pour déposer des plaintes et fournir des renseignements aux gendarmes, et ce dans le cadre de la lutte contre le crime organisé.

Depuis le lancement officiel de son nouveau service de préplainte, le 6 avril dernier sur le site web http://ppgn.mdn.dz, la Gendarmerie nationale a enregistré 779 affaires, dont 278 préplaintes et 501 renseignements, parvenus de la part de citoyens sur l’ensemble du territoire national, a dévoilé hier un communiqué de la Gendarmerie nationale.

Ces affaires, explique la GN, concernent la corruption, la drogue, les cybercriminalité, le terrorisme, les atteintes à la pudeur, les agressions, les vols et les conflits entre citoyens. Ce site internet mis au service du citoyen est utilisé par de nombreux Algériens, ce qui dénote l’intérêt que portent les Algériens au plan sécuritaire.

Désormais, le citoyen a la possibilité de dénoncer les criminels en alertant, en temps réel et sans avoir à s’identifier, les gendarmes via Internet. Il a également la possibilité de déposer une plainte contre une partie ou une personne via Internet.

Une première en Algérie qui a été vivement accueillie et rentabilisé, par les citoyens. Selon la Gendarmerie nationale, la préplainte sur Internet vise, tout d’abord, à améliorer le service public, et ce dans le souci de consolider les actions de proximité en faveur du citoyen.

Elle a également noté également que le commandement de la Gendarmerie nationale a déjà mis en place un site internet pour la réception des préplaintes et renseignements des citoyens à travers les 48 wilayas. Tout citoyen algérien a le droit de porter une plainte sur Internet quel que soit le lieu de sa résidence, comme il peut dénoncer des criminels là où ils sont en activité.

100 rendez-vous fixés sur Internet

L’exploitation des préplaintes reçues par les gendarmes a permis aux différents groupements territoriaux de la Gendarmerie nationale de transmettre près d’une centaine de messages aux citoyens pour leur fixer rendez-vous afin de valider leurs doléances, explique le communiqué.

Ces citoyens se sont déplacés aux unités, conformément aux rendez-vous, et des P.-V. y ont été signés. Pour rappel, le citoyen a un délai de 30 jours pour se déplacer à la brigade. Une fois expirée, la plainte est annulée. Seuls cinq préplaintes n’ont pas été validées, les citoyens ayant changé d’avis. Les autres préplaintes sont en cours d’exploitation. Par ailleurs, les informations liées à la sécurité publique ont été prises en considération et exploitées.

L’exploitation de ces renseignements a abouti à des résultats positifs sur le terrain, notamment des affaires liées à la consommation et à la commercialisation de drogue au niveau de Guelma et de Bouira. Elles ont permis aussi d’nterpeller des suspects en flagrant délit et de résoudre une autre affaire liée au vol de cheptels au niveau de Tizi Ouzou dont le suspect principal est toujours en fuite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email