-- -- -- / -- -- --
Culture

70e Festival international du film : Un seul film d’Algérie

70e Festival international du film : Un seul film d’Algérie

Dévoilée lors du traditionnel rendez-vous avec la presse française et internationale, dans la matinée de ce jeudi 13 avril, la sélection officielle des œuvres cinématographiques de la 70e édition du Festival de Cannes, comprend un seul film algérien.

Prévue du mercredi 17 au dimanche 28 mai, la prochaine édition du Festival international du film de Cannes propose dix-sept œuvres dans le cadre de la section Un certain regard.
Le seul film à représenter l’Algérie dans cette compétition est celui de Karim Moussaoui.

En attendant les hirondelles est son premier long métrage, il passera en avant-première à Cannes. Dans son film coécrit avec Maud Ameline, le réalisateur a axé son focus sur l’Algérie d’aujourd’hui où passé et présent s’entrechoquent dans les vies d’un riche promoteur immobilier, d’un neurologue ambitieux rattrapé par son passé, et d’une jeune femme tiraillée entre la voie de la raison et ses sentiments. Trois histoires qui plongent le spectateur dans l’âme humaine de la société contemporaine.

Trois personnages qui se retrouvent à un tournant de leurs vies où les questionnements deviennent pesants et où les grandes décisions, comme celle de quitter le pays, s’imposent avec insistance. Un film qui relève d’une coproduction franco-algéro-allemande, développée dans le cadre de la résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes.

Tournée en Algérie du 26 octobre au 17 décembre 2016, la réalisation de cette œuvre sera soutenue par l’Institut français d’Algérie dans le cadre de ses appels à projets culturels et artistiques. Avant de réaliser ce premier long métrage, Karim Moussaoui sera l’auteur de plusieurs courts métrages : Petit déjeuner en 2003, Ce qu’on doit faire en 2006 et Les Jours d’avant en 2013.

Il est également membre fondateur à Alger de l’association culturelle de promotion du cinéma Chrysalide. En 2011, son scénario de En attendant les hirondelles est sélectionné à l’atelier d’écriture Méditalents. Il y rencontre Virginie Legeay, avec qui il a écrit Les jours d’avant.

Ce court-métrage connaîtra un parcours impressionnant en festivals : de Locarno à Clermont Ferrand en passant par Angers, il décroche de nombreux prix. Il est même sélectionné pour le César du meilleur court métrage en 2015.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email