700 entreprises présentes à la Foire internationale d’Alger  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

700 entreprises présentes à la Foire internationale d’Alger 

700 entreprises présentes à la Foire internationale d’Alger 

Après une pause de trois années imposée par la pandémie du coronavirus, la FIA fait son grand retour, cette année, avec la participation annoncée de près de 700 entreprises. Coïncidant avec l’année dédiée à l’économie, la Foire internationale d’Alger (FIA) sera l’occasion de promouvoir le produit algérien mais aussi d’encourager l’investissement.   

Rendez-vous économique important, grand carrefour des opérateurs économiques algériens et étrangers, la FIA est de retour à partir d’aujourd’hui jusqu’au 18 juin, au palais des Expositions de la Société algérienne des foires et des expositions (Safex). Cette importante rencontre économique sera une occasion pour promouvoir la production nationale mais aussi intensifier les échanges internationaux.

Coïncidant avec l’annonce de l’année 2022 comme année de la relance économique par excellence, certains pays devraient profiter de cette opportunité pour tisser des partenariats, selon le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, lequel a annoncé une grande présence étrangère. « Contrairement à la précédente édition en 2019, à laquelle avaient pris part 15 pays, cette année, 20 pays seront présents », a-t-il précisé, affirmant que la FIA est une manifestation économique par excellence. Près de 700 entreprises, dont 187 étrangères, sont attendues à la FIA 2022, placée sous le thème « Pour un partenariat stratégique ». 

La nouveauté, cette année, sera la participation exclusive de la wilaya de Tamanrasset pour laquelle un pavillon a été consacré, le but étant de faire connaître et de promouvoir son patrimoine culturel et touristique, selon les précisions du ministre du Commerce.  

Invités d’honneur de cette 53e édition, les Etats-Unis d’Amérique vont participer avec une quarantaine de compagnies activant dans plusieurs domaines, à l’instar de l’énergie, de la défense, de l’agriculture, du médicament, des TIC, de la cyber-sécurité et de l’éducation. Une occasion pour améliorer les relations économiques entre les deux pays, sachant que les échanges commerciaux ne dépassent pas les 5 milliards de dollars. Le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smail Chikhoune, avait en effet évoqué, lors de son passage jeudi dernier à la radio nationale, les potentialités qui restent à développer dans le partenariat économique et commercial entre l’Algérie et les Etats-Unis. 

Les microentreprises seront aussi présentes à cet événement, considéré comme la vitrine de l’économie du pays. Ainsi, plus de 30 microentreprises activant dans divers domaines industriels, financées par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) ainsi que par l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM), prendront part à la 53e édition de la FIA.  

Plusieurs secteurs d’activité seront au rendez-vous. Il s’agit des industries manufacturières, des industries électriques, électroniques et de l’électroménager, des industries chimiques et pétrochimiques et des industries mécaniques métallurgiques. Les entreprises des secteurs du bâtiment et matériaux de construction, des travaux publics, de l’agroalimentaire et de l’emballage, des services, ainsi que les entreprises étrangères de droit algérien et le secteur du tourisme et de l’artisanat seront aussi présents. 

Des rencontres entre les opérateurs économiques et des conférences traitant plusieurs thématiques, notamment sur les opportunités d’investissement en Algérie, seront organisées. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email