-- -- -- / -- -- --
Nationale

6 000 agents mobilisés durant le ramadhan

6 000 agents mobilisés durant le ramadhan

Six mille agents de contrôle de la qualité ont été mobilisés à travers le pays, à l’occasion du mois de ramadhan, pour éviter les intoxications alimentaires et lutter contre la commercialisation des produits impropres à la consommation.

C’est ce qu’a indiqué le ministre du Commerce, M. Amara Benyounès, lors d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tipasa, où il a visité le marché de gros des fruits et légumes de Httatba.

Amara Benyounès a fait savoir que les services de son département ont mobilisé 6 000 agents de contrôle à travers le pays pour ce mois de ramadhan, estimant que les prix des différents produits sont « abordables « en son premier jour.

« 6 000 agents de contrôle, répartis sur 3 000 brigades, sont mobilisés, jour et nuit (après l’iftar), au titre du plan opérationnel annuel de répression des fraudes et du contrôle de la qualité « , a précisé le ministre.

Rappelant que la « régulation des prix est du ressort du marché, qui est soumis à la règle de l’offre et de la demande « , il a signalé que « l’Etat se doit, seulement, de contrôler les prix des produits soutenus « .

M. Benyounès, qui s’est rendu au marché de Httatba, a constaté un « entassement « de certains produits, dont la tomate et la pêche. Une situation justifiée, selon certains producteurs, par l’ « abondance « , durant cette saison, de ces deux produits, et qui « reflète parfaitement la règle de l’offre et de la demande « , selon le ministre.
Baisse dans le prix des légumes

En ce premier jour de ramadhan, le marché de Httatba, renfermant 176 carrés, a enregistré une baisse des prix de certains légumes, dont la tomate, cédée à 20 da/kilo, au moment où les prix des dattes demeurent en hausse, fluctuant entre 100 et 900 da le kilo, suivant la qualité du produit.

Auparavant, le ministre du Commerce a procédé, en compagnie du wali de Tipasa, à l’ouverture officielle du marché de la Rahma de la ville de Tipasa. Un marché de proximité organisé, pour la deuxième année consécutive, à l’initiative de la Chambre de l’agriculture, en coordination avec la wilaya et la direction locale du commerce.

Cet espace de vente, ouvert à la cité administrative de la ville, propose des fruits, légumes, viandes et autres produits alimentaires divers, directement des mains des producteurs et agriculteurs aux consommateurs, donc « sans intermédiaire « .

Le ministre du Commerce a salué cette initiative digne, selon lui, d’ « encouragement et d’intérêt « , invitant les autorités de chaque wilaya à faire de même en ouvrant une « moyenne de deux marchés similaires chacune « .

Il a estimé que ce genre de marché « ne constitue nullement une source de concurrence pour le privé ou les commerçants de détail et autres marchés « , mais qu’ils visent seulement à « préserver le pouvoir d’achat des familles à moyen et faible revenus « .

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email