-- -- -- / -- -- --
Nationale

525 plaintes déposées par la wilaya d’Alger

525 plaintes déposées par la wilaya d’Alger

525 plaintes ont été déposées par la wilaya d’Alger contre des bénéficiaires de logements dans des opérations antérieures pour diverses fraudes, dont la falsification de documents et de dossiers. Quinze (15) familles sont déjà expulsées a indiqué le wali d’Alger M. Zoukh.

Il ajoutera que des peines d’emprisonnement et des amendes ainsi que d’autres sanctions ont été prononcées par la justice contre 51 personnes. Lors d’une conférence de presse dans le cadre de l’éradication des habitats précaires, le wali a annoncé hier que plus de 2 300 familles bénéficieront, ce mardi, de nouveaux logements dans le cadre de la 18e opération de recasement des populations occupant des habitations précaires à Alger.

« 2 313 familles quitteront leur habitation précaire et rejoindront leurs nouveaux logements mardi prochain, a affirmé dimanche Abdelkader Zoukh lors d’une conférence de presse. Au total, ce sont 13 800 personnes qui sont concernées par ces deux opérations ajoute le wali, selon lequel 792 familles habitaient dans des sites destinés à des projets d’infrastructures publiques. 475 familles logeaient dans des bidonvilles et 335 autres dans des caves à Bab Ezzouar, El Madania, El Mouradia, Alger-centre et Sidi M’hamed.
Les 382 autres familles occupaient des terrasses ou encore des bâtiments menaçant ruine. 

Les communes de Bordj El Bahri, Bachdjerah, El Maqaria et Oued Smar sont aussi concernées par ces relogements. M. Zoukh soulignera que la circonscription administrative de Sidi M’hamed est la plus grande bénéficiaire de cette opération avec un quota de 600 familles qui seront relogées. Elles vont être affectées dans 12 cités parmi lesquelles cinq sont neuves comme à Dar El Beida, Bordj El Bahri, Souidania et Baraki.

La wilaya va récupérer une assiette foncière de 2,6 hectares après le départ de ces familles. Zoukh indiquera que d’autres opérations « pourraient intervenir avant le ramadhan pour reloger les familles habitant bidonville de Remli à Semar et à Bateau Cassé à l’est d’Alger ». Pour assurer le bon déroulement de l’opération de mardi, 8 300 agents sont mobilisés en plus des services de sécurité et d’autres cadres, alors que pour les moyens matériels, 4 000 camions et 100 bus sont mobilisés.

Par ailleurs, les citoyens ont déposé 5 272 recours après avoir été exclus du relogement et 284 familles ont eu gain de cause alors que 4 779 recours sont rejetés et les autres en cours d’étude. M. Zoukh a aussi indiqué que des bâtiments sont attribués aux familles de membres de services d’ordre qui sont bénéficiaires de locaux dédiés à assurer la sécurité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email