-- -- -- / -- -- --
Nationale

48 000 sapeurs-pompiers se préparent à un été rude

48 000 sapeurs-pompiers se préparent à un été rude

Quelques mois seulement nous séparent de la saison estivale. Une période torride où les feux de forêts, les noyades et les incendies urbains, sans oublier les catastrophes naturelles, connaissent une hausse considérable, causant ainsi de nombreuses pertes humaines et d’importants dégâts. Consciente de l’immensité de la tâche, la Direction de la Protection civile a déjà affûté ses armes pour un été qui s’annonce rude. Près de 48 000 sapeurs-pompiers seront mobilisés.

Dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2018, la Direction générale de la Protection civile a lancé, ce lundi à Guelma, le premier regroupement régional des directeurs de la Protection civile des 24 wilayas du centre, de l’est et du sud du pays, ainsi que de l’Unité nationale d’instruction et d’intervention. Au cours de cette rencontre, les bilans de l’année 2017 relatifs aux dispositifs de surveillance des plages et baignade, de prévention et de lutte contre les feux de forêts, de palmiers et de récoltes, notamment sur les volets préventifs, organisationnels et opérationnels, ont été étudiés par les cadres de la Protection civile afin de mettre en évidence les aspects positifs et négatifs et préparer et améliorer les dispositifs prévus pour la prise en charge de la campagne estivale 2018.

Durant l’année 2017, qui a connu le déclenchement de plusieurs incendies, les unités de la Protection civile ont eu à intervenir 20 251 fois pour l’extinction de 15 166 incendies qui ont généré des dégâts évalués à 28 841 hectares de forêts, 10 389 de maquis, 14 745 de broussailles, 2141,23 de récoltes, 12 461 palmiers et 246 272 arbres fruitiers. Par ailleurs, 27 colonnes mobiles seront mobilisées dans le cadre du dispositif de lutte contre les feux de forêts, réparties à travers les wilayas classées à « risques élevés », notamment les wilayas ayant connu une saison 2017 exceptionnelle, par le renforcement du dispositif de lutte contre les incendies avec d’autres colonnes mobiles. D’autre part, sensible à la préservation et à la protection des palmeraies très vulnérables, le Directeur général de la Protection civile, le colonel Mustapha El Habiri, a récemment instruit les directeurs de la Protection civile des wilayas du Sud d’organiser des campagnes de sensibilisation de proximité pour informer les exploitants des palmeraies sur les risques d’incendies et sur la prévention et la conduite à tenir en cas d’incendie.

En ce qui concerne le dispositif de surveillance des plages, 80 333 interventions ont été enregistrées au niveau des 398 plages autorisées à la baignade et qui ont permis de sauver de la noyade 53 812 personnes, dont 20 454 ont été soignées sur place. 128 cas de décès dont 75 au niveau des plages interdites ont été enregistrés. La baignade dans les réserves d’eau, un phénomène qui ne cesse de se généraliser à travers le territoire national, provoque annuellement de nombreux morts, à l’image de l’année passée où 95 cas de décès ont été enregistrés, dont la majorité sont des enfants, et ce malgré les multiples campagnes de sensibilisation initiées durant toute la saison estivale.

Par ailleurs, consciente de l’apport des actions à entreprendre en amont, notamment sur le plan préventif et suite aux résultats obtenus à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation et d’information de proximité ayant touché les wilayas côtières et d’autres de l’intérieur durant les années précédentes, la Protection civile va lancer, dès le début du mois de mai prochain, une campagne de sensibilisation nationale à travers l’ensemble du territoire national. Elle portera sur les dangers de la mer, la prévention des feux de forêts et de récoltes, ainsi que sur les risques liés à l’envenimation scorpionique et les accidents de la circulation qui connaissent, par ailleurs, des pics en période estivale. S’étalant sur une vingtaine de jours, cette campagne est destinée, tout d’abord, aux citoyens en général et aux enfants en particulier, car ils vont bénéficier de toutes les informations nécessaires quant à la réduction des risques liés à la saison estivale en particulier les dangers de la mer et des réserves d’eau. Le respect strict des consignes de prévention et l’apprentissage des gestes de premiers secours entraîneront à coup sûr la réduction des pertes en vies humaines qui se chiffrent en dizaines chaque année.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email