-- -- -- / -- -- --
Nationale

43e marche des étudiants : Détermination, refus et méfiance

43e marche des étudiants : Détermination, refus et méfiance

Le premier mardi de contestation des étudiants après l’élection présidentielle, jeudi passé, a connu une importante mobilisation. Ils sont sortis ce mardi en masse à Alger. Côte à côte étaient les manifestants, étudiants et citoyens lambda, pour le 43e mardi à revendiquer le départ du système en place et l’amorce d’un changement démocratique.

À travers des slogans incisifs, les contestataires rejettent l’élection et s’en démarquent complètement, mais refusent aussi le dialogue avec le nouveau président de la République, qui a tendu sa main au Hirak juste après son élection. Le cortège, qui a démarré de la place des Martyrs, a aussitôt entonné « dawla madanya machi « askarya », « la hiwar la chiwar hata yerhal e-nnidam », « ma’votina ma 3andna raiss » (nous n’avons pas voté et nous n’avons pas de Président). Plus encore, les contestataires refusent tout chantage et estiment que la situation politique actuelle nécessite des négociations et pas un dialogue. (Pas de dialogue pas de concertation avant le départ du régime », « pas de chantage libérez les otages ». « Makach el-hiwar wallah mandirou, hatta les otages ga3 yetlibirou, wila b’rssas « lina tirou wallah mana habssine » (pas de vote nous n’allons le faire, jusqu’à la remise en liberté des otages, même si vous voulez nous tirer dessus à balles, nous n’allons pas nous arrêter), « libérez les otages libérez les étudiants » clamaient des marcheurs munis de leur « silmya » infaillible.

Il est clair que la foule, qui s’amplifiait en avançant vers la grande Poste, focalisait les slogans de cette 43e marche sur la libération des détenu du Hirak « horya lal-massadjine maba3ouch cocaïne » (liberté aux détenus, ils n’ont pas vendu de la cocaïne).

À propos de l’offre de dialogue faite par le président Abdelmadjid Tebboune et des perspectives du Hirak, Mustapha, un des coordinateurs du mouvement étudiant, nous a déclaré : « Notre mouvement est une révolution de conscience ayant une stratégie et une diplomatie, plus qu’une révolution de la rue. Nous avons un objectif qui est de restituer le pouvoir au peuple et la seule méthode pour y arriver est d’abord la bonne volonté du pouvoir, qui fait défaut jusqu’à présent ». « La situation actuelle oblige à des négociations et pas à un dialogue, et notre mouvement n’est pas en position de faiblesse pour se laisser entraîner derrière une éventuelle position et nos revendications sont biens précises et établies », dira encore cet acteur du mouvement.

De son côté Amina, étudiante à l’université d’Alger « 3 », nous a déclaré : « Nous sommes contre le dialogue avec un Président illégitime. De notre part, les négociations devront se faire avec le pouvoir effectif. En ce qui concerne les détenus du Hirak, ils doivent être relâchés sans conditions et notre mouvement de contestation se poursuivra jusqu’à l’instauration d’un climat propice pour ces négociations à même d’aboutir à l’issue de cette crise. »

Par ailleurs, les manifestants ont rendu un hommage émouvant à leurs concitoyens d’Oran et exprimé leur totale solidarité avec eux suite au dérapage répressif qui a eu lieu vendredi dernier. Pour mémoire, des scènes de violence et de répression arbitraires contre les manifestants qui sont sortis vendredi passé à Oran, ont été largement relayées sur les réseaux sociaux et ont provoqué l’indignation générale.

« Bravo les Oranais, l’Algérie est fière de vous » « Bravo les Oranais, et le vendredi nous sortirons avec vous », scandaient hier les marcheurs à travers toutes les rues d’Alger-Centre dans une ambiance de solidarité et de fraternité.

Le même soutien a été réservé aux « hirakistes » réprimés et blessés à divers degrés la semaine passée. La main sur un œil ou carrément un pansement collé en signe de soutien, les marcheurs ont dénoncé ces pratiques inadmissibles et réaffirmé leur détermination à poursuivre la contestation, « hirakouna moutawassil ! ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email