-- -- -- / -- -- --
Monde

43e anniversaire de la proclamation de la RASD

43e anniversaire de la proclamation de la RASD

L’adhésion du peuple sahraoui autour du Front Polisario a permis de déjouer les plans et les manœuvres ourdis contre lui. C’est ce qu’a indiqué le président sahraoui et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali,ce mercredi au camp des réfugiés de Smara, lors de la célébration du 43e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Sur fond d’intensification des actions diplomatiques pour le règlement du conflit du Sahara occidental et la relance du processus de négociations entre le Front Polisario et le Maroc, le président sahraoui a mis en avant la disponibilité du Polisario et sa bonne volonté en vue d’aboutir à une solution définitive et clôturer le dossier sahraoui.

Ghali n’a pas manqué, toutefois, de rappeler de la détermination, la résistance et l’unité du peuple sahraoui constituent le fer de lance de son combat. Et de poursuivre : « L’Etat sahraoui est aujourd’hui une réalité irréversible aux plans national, régional et international, et il donne lieu à une expérience unique à travers sa gestion d’une situation contraignante et difficile induite par l’occupation, la guerre, l’exclusion et l’exil. »

Il a par ailleurs appelé les peuples européens et leurs gouvernements et parlements à « mettre fin aux accords conclus par l’Union européenne avec le Maroc et englobant les territoires sahraouis occupés et qui s’inscrivent en porte-à-faux avec le droit international ».

Il a déclaré : « Nous comptons toujours sur le rôle de l’Europe, nécessaire et possible, pour consolider le processus de règlement de la question du Sahara occidental et permettre à l’envoyé personnel du SG de l’ONU, Horst Kohler, de parachever sa mission avec succès. »

Brahim Ghali a fait remarquer que les autorités sahraouies ont été surprises par le soutien apporté par Paris et Madrid quant à l’adoption par le Parlement européen d’un accord UE-Maroc concernant les territoires sahraouis. Ce qui est considéré comme « une position de connivence » de la part de ces deux pays dans des opérations de spoliation des richesses sahraouies.

« Les décisions claires de la Cour de justice européenne démontrent pourtant que le Sahara occidental et le Maroc sont deux pays distincts, rendant de ce fait invalides tout accord pouvant toucher aux richesses du Sahara occidental sans le consentement du peuple sahraoui à travers son représentant unique et légitime, le Front Polisario », a-t-il ajouté.

Il a estimé que le temps est venu pour les frères marocains de rechercher avec nous la paix durable, soulignant que la RASD est disposée à œuvrer dans un cadre fraternel avec le voisin marocain et avec tous les peuples de la région pour s’orienter vers une étape marquée du sceau de la sécurité, de la stabilité, du respect mutuel, du bon voisinage.

 
Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email