-- -- -- / -- -- --
Nationale

415 personnes impliquées pour le seul mois de septembre

415 personnes impliquées pour le seul mois de septembre

En dépit des conditions de vie meilleures que celles des deux décennies précédentes et un renforcement d’un dispositif sécuritaire très conséquent, les crimes et délits sont toujours en progression dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

Selon un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou, pas moins de 415 personnes sont impliquées dans les différents crimes et délits rien que pour la période du mois écoulé et dans les circonscriptions relevant de la compétence d’intervention de la police.

Autrement dit, les actes hors-la-loi commis dans les territoires relevant de la compétence de la Gendarmerie nationale ne sont pas pris en compte dans ce bulletin de police.

Au chapitre des affaires relatives aux crimes et délits contre les personnes, les services de la Police judiciaire ont traité 131 affaires, impliquant 189 personnes, dont 97 ont été présentées au parquet et 16 ont été placées en détention préventive, 76 ont été citées à comparaître, cinq ont été laissées en liberté provisoire et 70 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.

S’agissant des affaires relatives aux crimes et délits contre les biens, les mêmes services ont eu à traiter 33 affaires, mettant en cause 47 personnes, 28 ont été présentées au Parquet, dont 9 ont été mises en détention préventive, 19 ont été citées à comparaître et 16 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet.

S’agissant des infractions à la législation des stupéfiants et substances psychotropes, les mêmes services ont eu à traiter 19 affaires, mettant en cause 30 personnes, 29 ont été présentées au parquet dont 25 ont été mises en détention préventive, quatre ont été citées à comparaitre et un dossier judiciaire a été transmis au Parquet.

Quant aux affaires de crimes et délits contre la chose publique à l’exemple de l’ivresse publique et manifeste, conduite en état d’ivresse, outrage à corps constitué, ces services ont traité 44 affaires impliquant 55 personnes, 17 ont été présentées au parquet, 12 ont été placées en détention préventive, 55 ont été cités à comparaitre et 36 dossiers judiciaires ont été transmis au parquet pour les atteintes aux familles et bonnes mœurs, quatre affaires ont été traitées, mettant en cause neuf personnes, huit ont été présentées au parquet dont sept été placées en détention préventive, un a été citée à comparaitre et un dossier a été transmis au parquet.

Pour ce qui est des infractions économiques et financières (faux monnayage, cybercriminalité, escroquerie, exercice illégal d’activités commerciales), les mêmes services ont traité 14 affaires, impliquant 14 personnes, dont trois ont été présentées au parquet qui a décidé de les faire citer à comparaître, et 11 dossiers ont été transmis au Parquet.

Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité urbaine, 329 opérations coup de poing, ont été initiées durant la période considérée, ciblant 347 points (quartiers sensibles, lieux publics, cafés maures, marchés, gare routière et chantiers de construction), 2 014 personnes ont été contrôlées, 71 d’entre elles ont été présentées au parquet pour divers délits à savoir neuf pour port d’armes prohibés, 17 pour détention de stupéfiants, un pour détention de psychotropes, trois faisant objet de recherches, un pour séjour illégale et 39 autres pour divers délits. Ces opérations se sont soldées par la mise en détention préventive de 36 personnes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email