-- -- -- / -- -- --
Nationale

40 000 gendarmes pour sécuriser le nouvel an

40 000 gendarmes pour sécuriser le nouvel an

En janvier de l’année 2013, les terroristes avaient planifié et exécuté un lâche attentat criminel qui avait visé la base de vie de Tiguentourine, à In Amenas, causant la mort de 37 étrangers et d’un Algérien.

Pour déjouer un éventuel attentat similaire, le commandement de la Gendarmerie nationale, prenant leçon de cette triste prise d’otages, a mis en place un vaste plan sécuritaire à travers le pays, surtout au niveau des frontières où 40 000 gendarmes sont déjà mobilisés sur le terrain.

La Gendarmerie nationale a dévoilé, hier dans un communiqué, les mesures prises par le commandement à l’occasion de la fête du nouvel an 2015 qui coïncide avec la célébration du Mawlid Ennabaoui.

Selon le communiqué de la gendarmerie, 40 000 éléments issus de différentes brigades et sections, notamment celles spécialisées dans les interventions rapides, entre autres contre le terrorisme et le grand banditisme, sont déjà opérationnels à travers le territoire national et selon un plan sécuritaire spécial.

Ce dispositif draconien vise, est-il ajouté, à maintenir l’ordre public, à assurer la sécurité des citoyens et du territoire national ainsi que la sécurité sur les routes qui connaissent, souvent, des accidents meurtriers lors de ce genre d’évènements.

« Une disponibilité permanente assurée à travers les 48 wilayas. Activité renforcée des unités territoriales et des brigades de protection des mineurs, des cellules de protection des biens historiques et culturels. De nombreuses opérations de contrôle et de prévention. Des opérations axées sur la répression de l’excès de vitesse et le contrôle du taux d’alcoolémie au volant et déploiement massif de radars » .

C’est ce qu’a rapporté le communiqué des gendarmes. Les deux dates qui coïncident avec la fin des vacances scolaires d’hiver, indique-t-on, a poussé ce corps de sécurité à mettre en place un dispositif spécial et à mobiliser les différentes formations opérationnelles fixes et mobiles, et ce pour garantir la sécurité et la tranquillité publiques, notamment sur les axes routiers.

En effet, la célébration de la nouvelle année coïncide avec la fin des vacances scolaires et un long week-end, ce qui augmentera la circulation des citoyens et des véhicules à l’intérieur des villes et en hors des agglomérations.

Cette occasion verra une grande densité de la circulation routière sur les différents axes : autoroutes, routes de wilaya et tous les axes menant aux plus importants regroupements urbains, aux centres commerciaux, aux lieux de loisirs et de détente qui attirent les grandes foules, et ce à travers toutes les régions du pays.

Une situation qui peut être préoccupante en raison des accidents de la circulation qui surviennent dans de telles occasions et qui sont provoqués par des conducteurs imprudents.
Par ailleurs, les zones touristiques, les hôtels et les complexes connaîtront, à travers le territoire national, un grand afflux de citoyens algériens et de touristes étrangers, notamment dans les régions connues du Sud.

Pour ces raisons, les services de la Gendarmerie nationale ont mis en place un dispositif spécial et mobilisé des unités adéquates pour sécuriser les déplacements des personnes et leur présence dans les zones touristiques, que ce soit dans les régions du Sahara, intérieures ou côtières.

En plus du dispositif sécuritaire pour la préservation de la sécurité et de l’ordre public, des mesures supplémentaires ont été prises comme : Renforcer les patrouilles pédestres et motorisées de jour comme de nuit pour sécuriser le mouvement des citoyens et leurs biens, notamment aux alentours des complexes touristiques et lieux de loisirs. Renforcer les points de contrôle et programmer des patrouilles dans les différentes stations ferroviaires, gares routières et stations de taxis.

La présence permanente sur le terrain des éléments de la Gendarmerie nationale vise à rassurer le citoyen en matière de sécurité par un vaste déploiement des sections de sécurité et d’intervention, des éléments de brigades, des brigades de protection des mineurs et des cellules de protection des biens historiques et culturels, à garantir la fluidité de la circulation routière et à contrôler les axes routiers, à mobiliser des unités de la gendarmerie pour faire reculer les violences et à contrôler le taux d’alcoolémie au volant.

Le commandement de la Gendarmerie nationale appelle les usagers de la route au respect du code de la route et à éviter l’excès de vitesse, les dépassements dangereux, causes d’accidents qui endeuillent chaque année des milliers de familles.

Enfin, les unités territoriales garantiront à travers les 48 wilayas une présence continue pour répondre aux appels des citoyens pour les orienter, leur apporter aide et assistance par le biais du numéro vert 10-55, mis à leur disposition de jour comme de nuit, 24h/24.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email