-- -- -- / -- -- --
Nationale

4 000 milliards pour faire face au Coronavirus

4 000 milliards pour faire face au Coronavirus

Une première enveloppe de 4 000 milliards de centimes a déjà été allouée pour se procurer le matériel nécessaire pour pallier au COVID-19. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre Abdelaziz Djerad, qui appelle encore une fois les manifestants du Hirak à se protéger, à faire preuve de vigilance et à prendre les précautions nécessaires.

S’exprimant ce dimanche sur les ondes de la Radio nationale, le Premier ministre a affirmé que toutes les mesures sont prises pour éviter la propagation de ce virus, qui n’a ni traitement ni vaccin. « En une semaine, nous avons importé plusieurs millions de dollars de matériel (caméras thermiques, kits, gants) pour pallier les insuffisances que nous avions au début », a-t-il affirmé, signalant la disponibilité graduelle notamment des masques et des gels hydro-alcooliques, en rupture dans les officines. « Ce dimanche, (samedi, ndlr), un avion chargé de matériel est arrivé des Emirats », précise le ministre, qui a indiqué que plusieurs opérations d’importation ont été opérées à partir de plusieurs pays européens, à l’instar de la France et de la Norvège. Signalant l’augmentation du nombre des personnes atteintes, soit 45– le nombre ne cesse d’augmenter au fil des jours, voire des heures–, il a indiqué qu’un dispositif a été mis en place, notamment dans les zones sensibles (Blida et Boufarik) pour cerner ce virus, d’autant qu’il est question de limiter l’évolution du virus à travers le territoire national. Le Premier ministre a également appelé le citoyen à jouer son rôle en adoptant un comportement sanitaire et à respecter les recommandations du ministère de la Santé.

Aussi, les manifestants du Hirak sont appelés à prendre les précautions nécessaires. Alors que des appels sont lancés par des activistes du Hirak à faire une pause et suspendre temporairement les marches afin de protéger la santé publique, les autorités affirment ne pas avoir l’intention d’interdire ces marches, qui drainent des milliers de manifestants chaque vendredi et mardi. Djerad appelle donc les manifestants à prendre les précautions nécessaires.

« Vous pouvez sortir comme vous le désirez mais prenez vos précautions pour ne pas compromettre votre santé, celle de vos voisins, vos parents et éviter de les exposer au risque », car si la maladie venait à se propager à travers le territoire national, « nous passerons à un autre stade », a-t-il précisé, affirmant que nous sommes dans une situation exceptionnelle qui nécessite des mesures exceptionnelles. « Je veux dire à mes frères et sœurs du Hirak que nous ne sommes pas en quête d’une instrumentalisation politique. Toutefois, je leur dis, soyez vigilants car il y va de votre santé et de votre vie », a-t-il ajouté, appelant à une prise de conscience.

Interrogé sur le pourquoi de la non-suspension totale des vols vers certains pays européens, pourtant très touchés par le Coronavirus, Djerad motive cette décision par la nécessité de rapatrier les concitoyens qui se trouvent à l’étranger. « Nous avons des citoyens qui sont à l’étranger et que nous devons rapatrier, si non la responsabilité sera double », a-t-il indiqué, affirmant que le gouvernement prendra des mesures adéquates au moment voulu.

Prochain Conseil interministériel sur la LFC

Sur la situation économique difficile que traverse le pays, notamment après la chute drastique des prix du pétrole, qui obligera sans doute le pays à revoir ces prévisions budgétaires, l’invité de la rédaction a fait part d’une réunion interministérielle qui a pour ordre du jour la loi de finances

complémentaire. « C’est un moment important pour prendre des décisions essentielles sur l’avenir de notre économie », précise le Premier ministre qui dit que cette loi va être le début d’une rupture progressive avec les anciennes pratiques et le début de la construction d’un système économique réel. Selon Djerad, cette loi sera basée sur trois fondamentaux, à savoir l’encouragement du développement humain, la transition énergétique et la modernisation de l’économie. Il a par ailleurs affirmé que le gouvernement mène des réformes pour renforcer les capacités des entreprises du secteur public, et ce en examinant au cas par cas leurs situations.

Soulignant le fait que l’entreprise constitue « la colonne vertébrale de l’économie nationale », il affirmé qu’aucune distinction n’est faite entre les entreprise publiques et les entreprises privées. Pour ce qui est des importations, le Premier ministre a indiqué que les importations massives seront désormais interdites.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email