-- -- -- / -- -- --
Nationale

38ème manifestation : Large mobilisation à Béjaïa en dépit du mauvais temps

38ème manifestation : Large mobilisation à Béjaïa en dépit du mauvais temps

Le mauvais temps n’a pas dissuadé les Béjaouis d’investir en force les grandes arteres de leur ville, ce vendredi, pour la 38ème semaine fois consécutive dans la vie du mouvement populaire pour le changement de régime et l’instauration d’un Etat démocratique et populaire. La mobilisation a été encore au rendez-vous. Des dizaines de milliers de personnes de tous âges venus des quatre coins de la wilaya ont convergé à la maison de la culture pour le Boulevard de la Liberté était noir de monde.

Les manifestants continuent d’exiger le départ du système, la libération des détenus politiques, détenus d’opinion et rejettent clairement l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. La manifestation s’est ébranlée sur le Boulevard de la liberté peu après 13h30 sous avec les slogans hostiles aux tenants du pouvoir et au scrutin du 12 décembre prochain : « Ulac l’vote ulac », « Dawla madania machi askaria », « Pouvoir assassins », « Baaouha el khawana baaouha », etc. Des slogans qui ne diffèrent pas de ceux scandé les fois passées. Un tiffo réalisé en hommage aux détenus politiques et d’opinion a été arboré par des manifestants.

Cette géante banderole porte les portraits des détenus et aussi les revendications du mouvement populaire dont « le rejet des élections, un processus transitionnel, la primauté du civil sur le militaire et le caractère pacifique et populaire du mouvement », entre autres. Les Béjaouis ont rendu aussi hommage aux jeunes militaires tués, il y a quelques jours, dans une embuscade terroriste à Tipasa. Drapés d’emblème national et drapeau Amazighe, les foules avancent doucement et scandent des slogans en faveur d’un Etat démocratique et social, et en faveur d’un processus constituant et une transition démocratique toute en réaffirmant leur détermination à ne pas arrêter cette révolution pacifique jusqu’à la victoire finale. « Nous sommes sortis pour changer le régime, il va l’être même si le pouvoir tente de le réanimer ». « Système dégage », « Makenche intikhabat ya el issabat », « Baaouaha el khawana baaouha », « Algérie libre et démocratique », « Had el Hirak wadjeb watani », sont entre autres slogans scandé à tue-tête par les manifestants qui ont réitéré la revendication de la libération des détenus : « Libérez les détenus », « Libérez les otages ».

Au cours de la manifestation il est également mis en avant la revendication d’ « une justice libre et indépendante et l’application de l’article 07 de la constitution ». Dans la ville d’Akbou, une marche contre le système a été organisée comme chaque vendredi. Cette action a drainé des milliers de citoyens. Lesquels ont réaffirmé le « rejet de l’élection », « la libération des détenus du mouvement populaire » et un changement de régime politique vers une véritable démocratie

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email