-- -- -- / -- -- --
Nationale

30 000 personnes arrêtées en neuf mois

30 000 personnes arrêtées en neuf mois

L’activité de police judiciaire des unités de la Gendarmerie nationale des wilayas de l’Est durant les neuf premiers mois de l’année en cours a été marquée par la recrudescence du crime organisé sous toutes ses formes. Cela est dû aux multiples facteurs qui sévissent dans les pays voisins.

Le bilan donne froid dans le dos. Selon un communiqué, les unités de la Gendarmerie nationale des wilayas de l’Est ont constaté, durant cette période, 30 180 affaires, dont 10 686 de droit commun, 2 997 de crime organisé, 7 858 infractions aux lois spéciales et 2 508 mandats de justice. Ces affaires ont conduit à l’arrestation de 29 765 personnes, dont 5 187 ont été écrouées.

En matière de droit commun, durant la période considérée, les unités des wilayas de l’Est ont enregistré 10 686 affaires ayant abouti à l’arrestation de 11 691 personnes, dont 2 329 écrouées. Le taux de résolution global de cette catégorie est de 72 %, a expliqué la gendarmerie.

Dans cette catégorie, il a été enregistré 5 771 affaires liées aux atteintes contre les personnes, ayant conduit à l’arrestation de 7 120 personnes, dont 885 écrouées. Par rapport à la même période de l’année écoulée, il a été enregistré une hausse de 4,79 % et de 12,72 % en matière d’affaires traitées et de personnes arrêtées.

La catégorie des atteintes contre les personnes est majoritairement influencée par les coups et blessures volontaires avec 3 812 faits. En matière de crimes de sang, il a été enregistré 111 cas d’homicides, où 97 faits ont été résolus.

A noter que la wilaya de Batna affiche le taux le plus élevé des cas d’homicides avec 18 faits, suivie par Oum El Bouaghi, Sétif et Béjaïa avec 9 faits chacune Constantine avec 8 faits et Guelma avec 7 faits.
En matière d’atteintes contre les biens, les quinze groupements territoriaux de la Gendarmerie nationale des wilayas de l’Est ont constaté 3 936 affaires ayant conduit à l’arrestation de 3 161 personnes, dont 896 écrouées. Dans cette catégorie, le vol reste dominant avec 2 769 faits, soit un taux de 43 % des atteintes contre les biens.

Par ailleurs, durant la période considérée, les groupements des wilayas de l’Est ont enregistré 337 vols de cheptels, 342 personnes arrêtées dont 140 écrouées. D’autre part, il a été enregistré 191 affaires de vol de véhicules, dont 66 ont été résolues, ayant conduit à l’arrestation de 116 personnes, dont 60 écrouées. Les wilayas les plus touchées par ce type de criminalité sont : Sétif 38 vols, Batna (29) et Constantine traitées 19. Les enquêtes diligentées ont abouti à la récupération de 41 véhicules parmi les 208 volés.

3000 affaires de crime organisé traitées

En matière de crime organisé, durant les neuf premiers mois de l’année 2015, les unités de la Gendarmerie nationale des wilayas de l’Est ont traité 2 997 affaires, dont 1 875 résolues ayant conduit à l’arrestation de 2 681 personnes, dont 1 370 ont été écrouées.

Cette catégorie de criminalité représente 9,93 % en matière d’affaires traitées par rapport à la criminalité globale enregistrée par les unités du 5e CR/GN. Sur le plan du trafic d’armes, durant la période considérée, les unités de la Gendarmerie nationale des wilayas de l’Est ont traité 817 affaires, dont 790 résolues, ayant conduit à l’arrestation de 1 391 personnes dont 24 femmes. Par rapport au taux global de la criminalité organisée, le trafic de stupéfiants constitue 27,26 % en matière d’affaires traitées.

Les affaires de stupéfiants enregistrées sont liées à la consommation avec 557 affaires et à la commercialisation avec 148 affaires. Durant cette période, 675,682 kg de kif traité et 16 106 comprimés de psychotropes ont été saisis. Par rapport à la même période de l’année précédente, où il à été enregistré la saisie de 652,511 kg et de 151 340 comprimés de psychotropes, il ressort une hausse de 3,35 % en matière de quantité de kif saisie et une baisse de 89,35% en matière de psychotropes saisis.

Durant cette période, 485 affaires ont été traitées, dont 480 résolues ayant conduit à l’interpellation de 538 personnes.
Par rapport au taux global de la criminalité organisée, le trafic d’armes constitue 16,18 % en matière d’affaires traitées. Les wilayas touchées par ce type de criminalité sont : Batna 81 affaires, Annaba (64), BBA (60) et Sétif et Jijel (45). Au total, 81 armes ont été saisies, dont 48 fusils de chasse, 23 armes de fabrication artisanale, 6 armes de poing et 4 armes de guerre, 13 110 cartouches de différents calibres, 17 665 kg de sachem et 129 145 kg de poudre noire. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email