-- -- -- / -- -- --
Energies

Sofiane Djilali: “Jil Jadid était encore là pour défendre l’Etat”

Sofiane Djilali: “Jil Jadid était encore là pour défendre l’Etat”

Face aux «défis» qui se présentent devant l’Algérie, le président de Jil Jadid, Soufiane Djilali réitère l’engagement de son parti pour bâtir une Algérie forte et solidaire.

Intervenant, ce samedi, lors de la tenue du deuxième congrès ordinaire, Soufiane Djilali a tenu à affirmer que Jil Jadid a été toujours auprès des citoyens, notamment, dans les moments les plus fatidiques, et ce à travers,  notamment,  son engagement à défendre le Hirak du 22 février 2019, ainsi que ses véritables objectifs, à savoir, le changement pour construire une Algérie démocratique.

 « Au moment fatidique Jil Jadid était là  auprès du peuple pour sauver le pays », a-t-il déclaré. Cela ne nous a pas empêché, dit-t-il, à rester vigilant, sachant que le pays était toujours fragile et que des partis extérieurs pouvaient s’infiltrer au sein du peuple et représenter un réel danger”. 

 « Nous sommes conscients des menaces de déstabilisation qui guettent l’Algérie », a-t-il souligné, affirmant que Jil Jadid était encore là pour soutenir et  défendre l’Etat, qui se trouve sous plusieurs menaces. « L’histoire dira demain que la situation et le niveau de lucidité de chacun et l’histoire dira aussi que Jil Jadid était encore là lorsque l’État était menacée », a-t-soutenu, ajoutant que « malgré notre position, nous avons été  victimes de plusieurs attaques qui ont ciblé les cadres du parti ». 

Par ailleurs, le leader de Jil Jadid  estime que les leviers judiciaire et sécuritaire ne peuvent à elles seules résoudre les problèmes du pays, surtout si le peuple continue à ne pas faire confiance en les institutions de l’État. Il insiste ainsi sur l’importance de l’instauration d’un véritable débat, soulignant que toute personne souhaitant participer à  instaurer la paix et la sécurité dans le pays, sera la bienvenue. 

Un projet de société en gestation
Le chef du parti Jil Jadid a, dans ce sens, annoncé que le parti qu’il représente va lancer une série de rencontres avec la société civile et tous les partenaires pour débattre de la mise en place d’un  projet de société, cher au parti et qui doit faire l’objet d’un large consensus.

Sofiane Djilali estime que les efforts de chacun doivent se concentrer sur la participation à la reconstruction des entreprises du pays. Il insiste également sur l’importance de trouver un point commun entre les forces politiques du pays pour arriver, dit-t-il, a un consensus politique.

 Il a également suggéré d’adopter une politique sociale et économique équilibrée, permettant d’atteindre un développement rapide du pays.

Selon lui, cela ne pourra se réaliser sans qu’on fasse appel aux compétences et lutter contre la  bureaucratie et autre problèmes de société. « C’ est un projet de société qui doit être établi et que tous nos cadres sont invités à l’enrichir », a-t-il estimé.

Les délégués du parti

Evoquant le boycott par son parti des élections législatives et communales de 2017, Sofiane Djilali a soutenu que cela était une occasion pour Jil Jadid pour se démarquer du régime de corrompu et de ses affidés.

 Un ordre mondial à revoir
A propos du contexte géopolitique mondial, Sofiane Djilali a fait savoir que ce que vit le monde aujourd’hui est incontestable et que « nous sommes en train de vivre un moment clé de ce XXIe siècle et je pense que la situation actuelle est le symptôme d’un profond bouleversement où beaucoup de pays vont revoir leur façon de faire».

Il explique ainsi que «l’ordre mondial est en train d’être remis en cause. Nous passons très probablement d’un système à pôle unique, où il y a une mondialisation menée spécialement par le bloc occidental, vers un monde multipolaire où on est en train de passer d’une volonté unique à une volonté plurielle. De ce fait, il y aura un équilibre qui va se rétablir».  

Concernant le congrès  du parti, le Chef du  parti Jil Jadid estime que la tenue du 2ème  congrès ordinaire est considéré comme un «rendez-vous extrêmement important», au cours duquel sera procédé à une sorte de bilan des 5 dernières années, ainsi que la mise en perspective de la stratégie politique du parti pour les cinq années à venir. 

 Il faut noter, qu’en prévision de ce congrès, le Conseil politique du parti, réuni le 06 mai dernier a adopté les avant-projets d’amendements des statuts ainsi que le texte définissant la stratégie du parti, présentés par la Commission préparatoire du 2ème Congrès.

Cette dernière avait été installée lors du Conseil national du 25 décembre 2021 et avait mené de larges consultations avec l’ensemble des militants à travers le pays, a rappelé un communiqué du parti qui a noté que ces documents ont été présentés pour débat et adoption lors du Conseil national du 14 mai en vue de leur approbation par les congressistes.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email