-- -- -- / -- -- --
Nationale

29 harraga interceptés à Annaba et un réseau de passeurs démantelé à El-Tarf

29 harraga interceptés à Annaba et un réseau de passeurs démantelé à El-Tarf

A peine le mauvais temps s’est-il dissipé que la harga reprend. Les unités des garde-côtes de la façade est maritime ont déjoué, vendredi et samedi derniers, deux tentatives d’émigration clandestine.

Ainsi, après les 41 harraga interceptés en janvier dernier, ce sont deux groupes distincts qui ont été arrêtés en haute mer et ramenés sur la terre ferme ce samedi. Le premier groupe, composé de 12 personnes à bord d’une embarcation de fortune équipée d’un moteur Suzuki de 40 chevaux, a été intercepté à 30 miles au nord de Ras El-Hamra.

Le second, composé de 17 candidats à l’émigration clandestine à bord du même type d’embarcation, a été arraisonné à 80 miles au large. Ce dernier avait presque réussi à accoster sur les côtes italiennes avant d’être pris en chasse et rattrapé par les gardes-côtes italiens qui les ont remis à leurs homologues algériens, lesquels les ont ramenés ce dimanche après-midi à Annaba.

Ces jeunes harraga, dont 4 jeunes filles et 1 mineur, tous originaires de Annaba, El-Tarf, Sétif et Skikda, ont embarqué de nuit à partir des plages de Sidi Salem, un petit village côtier distant d’une dizaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya. Pour les amateurs de la harga, cette localité est devenue, depuis près de 15 ans, le lieu de destination de prédilection des harraga qui viennent de partout.

Ils y trouvent les passeurs et les embarcations censées les emmener de l’autre côté de la Méditerranée, particulièrement la Sardaigne (Italie), avant de regagner d’autres pays européens. Mais la plupart du temps, c’est le désenchantement : arrestations, poursuites judiciaires ou, pis encore, leur disparition en mer en laissant derrière eux des parents qui continuent à les rechercher. Par ailleurs, les services de police relevant du premier arrondissement de la sûreté de wilaya d’El-Tarf ont démantelé, jeudi dernier, un réseau spécialisé dans l’organisation de traversées clandestines.

6 passeurs constituant ce réseau ont été arrêtés en flagrant délit, à bord d’une embarcation en compagnie de 15 candidats à l’émigration clandestine. 400 litres de carburant et une somme d’argent en devises ont été saisis.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email