22 permis d’exploration minière attribués – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

22 permis d’exploration minière attribués

22 permis d’exploration minière attribués

L’Agence nationale des activités minières (ANAM) a procédé, ce mercredi, à l’ouverture des offres financières relatives à la 51e opération d’adjudication, lancée en 2021. 22 permis d’exploration minière ont été attribués sur un total de 38 sites mis en adjudication, pour un montant de plus de 93 milliards de centimes. C’est ce qu’a indiqué le président de l’ANAM, Smail El Djouzi, lors d’un point de presse.

L’ouverture des plis pour les offres financières relatives à la 51e opération d’adjudication, laquelle a été reportée d’une année en raison de la crise sanitaire du coronavirus, a été effectuée au siège du ministère de l’Energie et des Mines.

Sur les 38 sites objet de l’adjudication, répartis sur plusieurs wilayas du pays (Tamanrasset, Mila, Adrar, Biskra, Tébessa, M’sila, Mascara, Ouargla, Boumerdès, El-Oued, Khenchela, Souk Ahras), proposés par l’ANAM, 22 permis d’exploration minière ont été octroyés aux soumissionnaires. « On a proposé 38 sites : 12 sites pour l’exploration des substances destinées pour la production de la pierre décorative, comme le marbre, le travertin et l’onyx, et 26 sites pour l’exploration de matières destinées à production de matériaux de construction tels que le sable, le gypse et l’argile. On a reçu 52 plis et on a octroyé 22 sites, dont 10 sites de sable et 9 sites de marbre et d’onyx », a précisé Smail El Djouzi, lequel a signalé le rejet d’un pli, dont le chèque de banque n’a pas été bien renseigné.

Le responsable a également révélé le montant de cette opération. « Il s’élève à plus de 93 milliards de centimes et il sera versé au Trésor public », a-t-il fait savoir. Il a qualifié cet appel d’offres de « succès puisque le nombre de sites attribués dépasse la moitié ». Il a en outre souligné l’importance de l’exploration de ces sites miniers, qui consiste en la satisfaction des besoins nationaux en produits miniers et la création de postes d’emploi, notamment dans les régions du sud du pays.

Pour ce qui est des bénéficiaires de cette opération, le responsable a indiqué que ces derniers doivent déposer, dans un délai de trois mois, le dossier réglementaire pour avoir un permis d’exploration, précisant que le permis minier est valable trois ans, renouvelable deux fois.

L’opérateur qui achève les travaux d’exploration peut demander un permis d’exploitation, selon les précisions du même responsable, lequel a indiqué que l’exploitation de ces sites va fournir les produits miniers pour l’industrie nationale. S’agissant des sites non attribués, le directeur de l’ANAM a affirmé que l’agence « va les reprendre pour la prochaine session d’adjudication, qui devrait se tenir avant la fin de l’année en cours ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email