-- -- -- / -- -- --
Nationale

22 firmes étrangères réaliseront des usines de logements

22 firmes étrangères réaliseront des usines de logements

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé que l’Algérie compte renforcer les moyens locaux de réalisation de logements.

Dans ce cadre, le gouvernement a conclu des accords avec 22 firmes étrangères pour installer des usines de logements, a révélé le ministre. Il a ajouté que le gouvernement a passé des contrats avec ces firmes pour l’acquisition de la totalité de leurs produits sur une durée de cinq ans. Avoir recours à des usines de réalisation de logements permettrait, dans une large mesure, de raccourcir considérablement les délais et par conséquent, de réaliser les programmes mis en place sans les fâcheux retards auxquels nous nous sommes habitués.

Cette opération, selon M. Tebboune, entre dans le cadre du prochain plan quinquennal du secteur de l’habitat, dont le lancement est prévu en janvier 2015.

Sur un autre plan, le ministre a indiqué que 170 000 logements sont prêts à être distribués avant la fin de l’année en cours dont 90 000 sont finis à 100%, réitérant par la même occasion la décision du gouvernement d’éradiquer les bidonvilles à travers l’ensemble du territoire national. Il a annoncé le délai de premier trimestre 2016, expliquant que cette opération entre dans le cadre de la stratégie du secteur pour le quinquennat 2015-2019, selon un communiqué du ministère.

Un déficit de 720 000 logements

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que le déficit réel en matière de logements est énorme. Il est estimé à 720 000 unités, qui seront prises en charge durant le prochain quinquennat.

Un budget de 64 milliards de dollars a été débloqué par l’Algérie pour l’éradication de la crise de logements, a ajouté M. Tebboune. Il a annoncé la tenue d’une réunion du gouvernement durant les prochains jours pour examiner le dossier de restructuration des grandes villes et l’éradication du logement précaire précisant que cette opération concernait les wilayas de Skikda, Annaba, Constantine, Alger et Oran.
S’agissant du renforcement du dispositif national de réalisation, le ministre a annoncé la restructuration de l’EGP « INJAB » pour devenir 5 groupes à l’Est, Ouest, Centre, Sud est et Sud ouest du pays pour atteindre 10 000 logements à la fin du prochain quinquennat. Il a, dans ce contexte, critiqué la cadence du travail du groupe incapable de réaliser 5.000 logements/an malgré le soutien de l’Etat à ses 27 filiales implantées à travers le pays.

M. Tebboune a, par ailleurs, appelé les promoteurs à investir dans les nouvelles technologies d’autant plus que le gouvernement a décidé le lancement de 600 000 unités durant le prochain plan quinquennal à raison de 300 000 logements réceptionnés par an et atteindre l’objectif tracé jusqu’à 2018, à savoir l’éradication de la crise de logements.
Pour le premier responsable du secteur, l’AADL reste la meilleure formule pour reconstituer la classe moyenne dans le pays tout en consolidant la formule LPP pour les catégories concernées et en continuant à prendre en charge les couches défavorisées à travers le logement social.

Le ministère, a-t-il dit, a mis en place de nouveaux mécanismes de distribution de logements en commençant par la commune puis la wilaya dans un souci d’assurer un accès équitable au logement au niveau national. Ces mécanismes, a expliqué le ministre, sont susceptibles de mettre un terme à l’exode rural en permettant aux populations des régions rurales, des Hauts Plateaux et du Sud d’accéder au logement. 400 000 lots de terrain ont été distribués aux populations de ces régions désirant construire des logements individuels sur une superficie de pas moins de 250 m².

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email