-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

20 % des consultations en dermatologie sont liées à l’acné

20 % des consultations en dermatologie sont liées à l’acné

Premier motif de consultations, l’acné est fréquente chez les adolescents et touche environ 70 % d’entre eux. Cette maladie doit être traitée dès l’apparition des premiers boutons pour éviter les aggravations.

Les spécialistes ont soulignés que « 20 % des consultations en dermatologie sont liées à l’acné, précisant que les boutons disparaissent dans 90% des cas, lorsque le traitement est administré à temps. L’acné est une maladie inflammatoire chronique. 

Elle se caractérise par l’apparition de points noirs et points blancs sur le visage qui s’aggravent en pustules. L’exposition au soleil, la sueur, le stress et certains produits cosmétiques de contrebande, sont considérés comme des facteurs aggravants de cette pathologie. Les spécialistes expliquent que l’acné présente plusieurs stades de sévérité et que le traitement varie en fonction du degré de gravité.

L’acné apparaît le plus souvent à l’adolescence

Points noirs, points blancs… A l’adolescence, l’acné empêche bien souvent de voir la vie en rose. Un problème de peau très fréquent, l’acné apparaît le plus souvent à l’adolescence.

Le plus souvent bénigne, elle peut dans certains cas revêtir des formes sévères, avec des boutons sur le visage, le cou, le thorax et parfois le dos. Maladie d’origine hormonale affectant le follicule pileux, à la racine de nos poils.

A sa base se trouvent les glandes sébacées responsables de la production de sébum, matière grasse empêchant le dessèchement de la peau. Mais lors de la puberté, ce mécanisme bien huilé s’enraye.

Les spécialistes précisent que l’apparition d’un bouton au niveau du follicule est due à la conjonction de trois évènements à savoir la sécrétion excessive de sébum dans le follicule, l’obstruction du follicule (pour une raison encore inconnue) et aussi le développement bactérien à l’intérieur du follicule.

Lors de la puberté, la production d’hormones sexuelles masculines (androgènes) entraîne un excès de sébum au niveau des glandes sébacées. Le sébum en excès s’écoule à la surface de la peau qui devient alors plus grasse. Mais le canal peut s’encombrer et le pore se bouche, c’est l’apparition du point noir ou comédon ou d’un microkyste blanc. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email