-- -- -- / -- -- --
Nationale

20 000 logements distribués à Alger

20 000 logements distribués à Alger

La wilaya d’Alger mène une course contre la montre. Dès septembre prochain, elle va lancer la 19e opération de relogement des familles à Alger. Cette fois, les habitants des haouchs (les anciennes fermes) sont concernés par les 20 000 logements qui seront distribués tout au long de l’année en cours.

C’est ce qu’a révélé une source proche de la wilaya d’Alger. Sont concernés par cette méga opération les familles résidant dans les anciennes fermes coloniales, à l’image de la commune d’Ouled Fayet où de nombreuses familles vont être déménagées. On apprend aussi auprès de la même source que des familles habitant des caves et des terrasses seront également relogées.

Toujours selon la même source, les 20 000 logements qui vont être distribués sont situés à Alger, Boumerdès et Blida. Par ailleurs, les services de la wilaya d’Alger comptent, par cette grande opération, régler le problème du logement à Alger et surtout créer de nouveaux espaces verts qui vont remplacer les anciens immeubles. Avant cette opération de relogement des familles, 18 autres ont été réalisées durant l’année en cours.

La 18e opération, qui est la plus importante, a eu lieu le 19 mai écoulé au profit de 2 313 de familles, précédée par le relogement de 2 252 familles le 5 janvier dernier, notamment aux quartiers de Climat de France à Oued Koreiche, Les Palmiers et Boumaâza, dans la commune de Bachdjarrah.

Rappelons que durant une année, plus de 20 000 familles ont été relogées à Alger dans le cadre de la grande opération que mène l’Etat. Des milliers de familles dans la capitale occupant des habitations précaires précaires dans la capitale ont bénéficié d’un logement neuf à la faveur du programme de résorption de l’habitat vétuste lancé il y a presque une année.

La distribution des premiers logements par la wilaya d’Alger a commencé en juin 2014. A cette date, 25 000 logements socio-locatifs sur un programme global de 84 700 ont été livrés. Ils sont situés sont à Alger, Boumerdès et Blida, Meftah, Ouled Mendil, Ain Bénian et Larbaâ. En revanche, il est important de souligner que le nombre des familles concernées par ce relogement était de 72 752, selon un recensement réalisé par la wilaya d’Alger en 2007.

Ce recensement réactualisé en 2013 a porté sur cinq catégories d’habitat : les bidonvilles en premier lieu, les chalets, les immeubles vétustes menaçant ruine appelés les IMR et en dernier lieu les caves et les terrasses. Toutefois plusieurs familles continuent, à ce jour, d’occuper ce genre d’ »habitations ».

Sur les quatre catégories citées, il y a aussi les haouchs qui sont aussi concernés par les opérations de relogement. Sur ce plan, pas moins de 16 000 haouchs sont recensés dans la capitale, que 16 000 familles continuent à occuper. Les familles qui résident dans les haouchs ont bénéficié d’un programme spécial, en vertu de l’accord signé en 2014 entre le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et la wilaya d’Alger. Cet accord autorise le ministère de l’Habitat à financer l’opération de construction de 16 000 logements au bénéfice des familles concernées.

Dans le même sillage, quelque 1 089 familles habitant les anciennes fermes d’Alger ont déjà bénéficié d’une opération de recasement dans la cité des 3 216 logements, qui a été inaugurée au début de l’année en cours à Chaïba dans la commune d’Ouled Chebel, au sud de la capitale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email