-- -- -- / -- -- --
Nationale

20 000 familles seront relogées d’ici fin 2015

20 000 familles seront relogées d’ici fin 2015

La wilaya d’Alger poursuit son opération de résorption de l’habitat précaire. Pas moins de 20 000 familles vont être relogées incessamment avant la fin 2015, a annoncé le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

Ce nombre vient s’ajouter aux 23 000 familles habitant des sites précaires dans la wilaya d’Alger ayant bénéficié d’un logement à la faveur du programme de résorption de l’habitat précaire lancé il y a une année, a indiqué le chef de l’exécutif, lors de son passage, hier, sur les ondes de la radio nationale. Abdelkader Zoukh promet, par ailleurs, l’éradication du site « Erramli », dans la commune de Gué de Constantine, plus grand bidonville de la capitale, avec pas moins de 4500 familles.

Le wali d’Alger a annoncé que le transfert et le relogement des habitants de ce bidonville « se fera dans les meilleurs délais ». Interrogé sur le projet d’aménagement de l’Oued El Harrach, le wali fera savoir que nonobstant certaines contraintes, les travaux d’aménagement de l’oued El Harrach se poursuivent et seront vers la fin de l’année 2017.
Il a dans ce sens indiqué que les grands projets lancés au niveau de la wilaya d’Alger se poursuivront car leurs cahiers des charges ont été élaborés.

S’agissant du problème de l’embouteillage, Zoukh a fait savoir que plusieurs grands projets routiers sont en cours de réalisation pour décongestionner le trafic automobile dans la capitale. Il s’agit de renforcer le réseau routier, en réalisant des pénétrantes en double voie express, reliant les grands axes routiers.

La construction de parkings a aussi été l’un des points sur lesquels a insisté Zoukh, et ce dans le but de lutter contre le stationnement anarchique. Dans ce cadre, plusieurs parkings à étages sont en cours de réalisation et vont être réceptionnés d’ici à la fin de l’année en cours, a fait savoir l’invité de la chaîne I.

Ils sont implantés dans les communes d’Hussein Dey, El Biar, Hydra et Ben Aknoun : « C’est un saut qualitatif dans la modernisation de nos administrations, notamment en matière de généralisation de la délivrance des passeports biométriques au niveau des APC de la capitale », a souligné le premier responsable d’Alger, qui annonce une nouvelle procédure qui consiste dans le déplacement d’équipes des daïras aux domiciles des personnes handicapés, des personnes âgées et des malades pour les formalités d’établissement du passeport biométrique.

Une procédure qui a débuté ces jours-ci au niveau de certaines communes de la wilaya d’Alger avant d’être généralisée au reste du pays. Pour ce qui est de la carte d’identité biométrique, Abdelkader Zoukh a révélé qu’un groupe de travail a été mis en place et qui veille à la délivrance de cette dernière très bientôt.

Il convient de rappeler que dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire lancé en 2014 par les autorités locales, 23 000 familles habitant des sites précaires dans la wilaya d’Alger ont bénéficié, jusqu’à présent, d’un logement.

L’opération avait débuté le 21 juin 2014 avec la distribution d’un premier quota de 25 800 logements sociaux-locatifs implantés à Alger, Blida et Boumerdès, sur un programme global de 84 700 logements, alors que le nombre des familles concernées est de 72 752, selon un recensement effectué en 2007.

Ce recensement, actualisé en juillet 2013, a porté sur cinq catégories d’habitat : les bidonvilles, les chalets, les quartiers vétustes, les immeubles menaçant ruine (IMR) et enfin les caves et les terrasses.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email