-- -- -- / -- -- --
Nationale

2 août 1936: le discours indépendantiste de Messali

2 août 1936: le discours indépendantiste de Messali

Il ne faut jamais oublier le 2 août 1936 ; c’est l’idée centrale qui a dominé dans la journée d’étude ce 4 août au siège de l’Organisation nationale de la continuité des générations à Hussein-Dey.

C’est une date hautement historique où Messali Hadj a prononcé un discours mémorable au stade du 20-Août, stade municipal à l’époque, clamant avec une détermination farouche la volonté inébranlable du peuple algérien d’accéder à son indépendance.

C’était d’une audace inouïe et d’une bravoure extraordinaire que de proclamer une telle revendication au cours d’une rencontre où devait être scellée définitivement l’assimilation de l’Algérie à la France, devant une foule de 20 000 Algériens venus de tout le territoire. Comme le souligne dans son intervention Ali Agouni, ancien compagnon de Messali Hadj et responsable du Parti du peuple algérien, ce fut 20 000 Algériens en délire qui saluèrent la phrase indélébile prononcée par Messali Hadj se mettant à genoux et ramassant une poignée de terre : « Cette terre bénie est la nôtre ; elle appartient à l’Algérie et aux Algériens ; elle n’est ni à vendre, ni à acheter, ni à hypothéquer ; ses héritiers sont là et l’Etoile nord-africaine veillera. » Ali Agouni trace le parcours marqué de souffrances et de sacrifices de Messali Hadj de par son attachement inconditionnel à l’indépendance de l ’Algérie.

Il est à l’origine de la lutte armée avec la création de l’Organisation secrète (OS) dirigée par Hocine Aït Ahmed puis par Ahmed Ben Bella. Messali Hadj a toujours appelé à l’union, s’élevant contre les divisions fratricides qui ont fait perdre à l’Algérie des intelligences irremplaçables. Pour d’autres intervenants lors de cette rencontre, qui a vu la présence de militants du mouvement national venus de l’intérieur du pays, comme le Pr Dahou Djerbal et Moutasser, chercheur en histoire, la date du 20 août 1936 est une date clé dans le cheminement de l’Algérie vers l’indépendance et elle doit être inscrite dans le texte officiel fondateur de l’Algérie souveraine, au même titre que le congrès de la Soummam le 20 août 1956. Moutasser va plus loin en demandant même l’inscription dans ce texte officiel de la date du 27 févrie 1927, date où Messali Hadj a revendiqué l’indépendance de l ‘Algérie dans un congrès à Bruxelles réunissant 130 nations.

Au cours de cette journée d’études à Hussein Dey, Ali Agouni a lancé un appel demandant la réconciliation nationale et l’unité du peuple algérien quelle que soit l’ idéologie politique en reconnaissant les martyrs du Parti du peuple algérien, du Mouvement national algérien, ainsi que de tous les militants qui sont restés fidèles à Messali Hadj. Une véritable histoire de l’Algérie à partir de 1830 tient compte de l’action de Messali Hadj œuvrant depuis 1920 à la création de l’Etoile nord-africaine puis de celle du PPA, du MTLD, de l’OS, du Syndicat, du MNA puis du FLN. Djilali Bougheliem, président de l’Organisaion nationale de la continuité des générations, s’est félicité de la réussite de cette rencontre qui entre dans le cadre des dates historiques importantes commémorées dans son siège, à l’image de celle-ci, marquant le 82e anniversaire du discours phare de Messali Hadj, le 2 août 1936 au stade du 20-Août (ex-stade municipal).
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email