-- -- -- / -- -- --
Nationale

18 ans de prison requis contre Tahkout

18 ans de prison requis contre Tahkout

Le Procureur général près la Cour d’Alger (chambre pénale) a requis dimanche des peines de 18 années de prison ferme à l’encontre de l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout et 12 années de prison ferme à l’encontre des Ex-Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, poursuivis pour des faits liés à la corruption.

Le représentant du parquet a également requis une amende de 8 millions de Da à l’encontre de Tahkout, et 3 millions de DA pour chacun des deux accusés, Sellal et d’Ouyahia, avec confiscation de tous leurs biens.

Le Procureur général a également requis une peine de dix (10) ans de prison à l’encontre des anciens ministres, Youcef Yousfi, Ammar Ghoul et Abdelghani Zaalane, ainsi qu’une peine de 6 ans de prison ferme contre l’ancien wali de Skikda, Faouzi Belhocine.

Concernant la famille du principal accusé, la même juridiction a requis une peine de 8 ans de prison et amende de 8 million de Da à l’encontre de Tahkout Rachid, Tahkout Hamid, Tahkout Billal et Tahkout Nacer avec confiscation de tous leurs biens.

Une peine de 3 ans de prison ferme a été requise à l’encontre des cadres du ministère de l’Industrie, Abdelkrim Mustapha et Terra Amine, et l’ancien directeur des domaines de la wilaya d’Alger, Saleh Boualleg. Une peine de 2 ans de prison ferme assortie d’un millions de Da a été requise à l’encontre des autres accusés.

Le tribunal de Sidi M’hamed avait condamné le principal accusé à une peine de 16 ans de prison ferme et une amende de 8.000.000 DA.Rachid, Hamid et Billal Tahkout ont été, eux, condamnés à 7 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8.000.000 DA, tandis que Nacer Tahkout a écopé de 3 ans de prison et 8.000.000 DA d’amende. Le tribunal a également ordonné le gel de tous les comptes bancaires des sociétés de Tahkout, la confiscation des matériels et l’exclusion des marchés publics pendant 5 ans.

Dans la même affaire, le tribunal avait condamné les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal à une peine de 10 ans de prison ferme et 500.000 DA d’amende chacun, alors que l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, en état de fuite, écope d’une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende de 2.000.000 DA. L’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi et l’ancien wali de Skikda, Faouzi Belhocine ont été condamnés à 2 ans d’emprisonnement ferme.

L’ancien ministre des Travaux publics, Ammar Ghoul écope, lui, de 3 ans de prison ferme, tandis que l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a été acquitté des accusations retenues contre lui. Le tribunal de Sidi M’hamed avait également ordonné le versement d’un montant de 309 milliards DA à titre de dommage et intérêt.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email