-- -- -- / -- -- --
Nationale

17 bâtisses illicites démolies à Béjaïa

17 bâtisses illicites démolies à Béjaïa

Une opération de démolition des bâtisses érigées illicitement sur des terrains publics a été menée avant-hier à Sidi Boudrahem, dans la commune de Béjaïa.  Pour rappel, le wali de Béjaïa, Kamel Eddine Karbouche, a annoncé, il y a quelques jours, qu’une opération visant la démolition des constructions érigées sans permis de construire sur des terrains appartenant aux domaines publics sera menée et devrait toucher plusieurs sites et plusieurs localités. 

Cette première action a ciblé 17 bâtisses illicites érigées au niveau du lieu-dit Sidi-Boudrahem, à quelques encablures du chef-lieu communal de Béjaïa. Ce site est destiné à accueillir un programme de logements de différentes formules et des équipements publics.

La cheffe de daïra de Béjaïa, Nora Ghanem, a annoncé que « sept constructions illicites ont été construites sur de terrains publics devant accueillir une station d’électricité qui alimentera six communes, et d’autres pour accueillir un programme de 150 logements AADL, un groupe scolaire et une mosquée ».  Elle a notamment souligné que « cette opération devrait être élargie à d’autres sites et d’autres localités, et vise à mettre fin aux agissements de la mafia du foncier ».

En effet, d’autres opérations similaires seront menées au niveau de la côte Ouest, à Toudja, Saket, Boulimat, entre autres, et dans les localités de l’est de la wilaya.  Des bâtisses ont été construites de manière illégale il y a plusieurs années. Elles défigurent les sites naturels de cette belle région autrefois vierge.  Plus de 900 arrêtés de démolition ont été signés et attendent exécution. C’est ce qu’a indiqué le sénateur M’henni Haddadou sur sa page.

Une autre opération de démolition de bâtisses construites sans permis et de manière illicite sur des terrains publics a également été menée le même jour à la municipalité de Souk El-Tennine, dans l’est de la wilaya. La démolition a touché des bâtisses érigées au niveau de l’évitement reliant le chef-lieu de la commune à la RN 43.  Pour rappel, une superficie de plus de 60 hectares d’assiette foncière attribués dans le cadre de l’investissement a été récupérée au niveau de quelques zones d’activités, il y a moins d’un mois, par la commission de wilaya du suivi de l’investissement et d’assainissement du foncier industriel.  Dans son intervention à la radio, le wali a précisé que « cette opération s’inscrit dans une dynamique d’assainissement du foncier local squatté par des particuliers ».

Il convient de noter que de nombreuses municipalités peinent à trouver des assiettes foncières en vue d’implanter des équipements publics mais surtout des programmes de logements sociaux dont les demandes s’accumulent. C’est le cas de la municipalité d’Ouzellaguen qui devrait réaliser un programme de 180 logements sociaux à Sidi-Boudrahem, dans la commune de Béjaïa, faute d’assiette foncière

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email