-- -- -- / -- -- --
Nationale

165 écoliers ont péri sur les routes depuis 2013

165 écoliers ont péri sur les routes depuis 2013

L’hécatombe sur les routes fait, chaque année, des milliers de morts. Parmi ces victimes figurent des enfants. En effet, les accidents de la route causent, chaque année, entre 4 000 et 5 000 morts, dont des enfants, et des dizaines de milliers de blessés dans notre pays.

En chiffres, pas moins de 165 écoliers, âgés de 6 à 15 ans, sont décédés sur les routes pendant l’année scolaire, entre 2013 et les neuf premiers mois de l’année en cours, selon les services de sécurité.

Le nombre d’écoliers morts des suites de ces accidents peut être supérieur à ce chiffre dramatique puisque ces statistiques ne concernent que ceux qui sont morts sur les routes et ne prennent pas en considération le nombre d’enfants morts après un séjour à l’hôpital, après avoir plongé dans le coma.

Devant ce drame qui fauche la vie de nombreux innocents, la DGSN avait annoncé qu’elle préparait dès la rentrée scolaire 2014/ 2015, un nouveau plan de sécurité, en direction des écoliers, pour éviter la répétition de ce drame par, notamment, la mobilisation de la police pour la protection des élèves et étudiants contre les accidents de la route, selon le commissaire divisionnaire Djilali Boudalia, directeur de la communication et des relations publiques à la DGSN.

« Ce sujet a fait l’objet de plusieurs réunions présidées par le général major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale », selon Djilali Boudalia.
Ce dernier a également précisé qu’il s’agit de « mobiliser toutes les ressources humaines et matérielles pour assurer la sécurité routière aux écoliers et étudiants devant les établissements scolaires et rendre la circulation fluide pendant les heures d’école ».

La DGSN avait annoncé, également, qu’en plus des 165 écoliers décédés (qui sont comptabilisés uniquement par la DGSN), 2 837 autres ont été blessés dans des accidents de la route durant l’année scolaire écoulée.

La DGSN a noté que les pertes humaines, parmi cette frange de la société, sont de 4,41% pour les décès et en baisse de 10,10% pour les blessés, comparativement à l’année scolaire 2012/ 2013.
« La vitesse maximale qui sera autorisée aux alentours des établissements scolaires pour l’année scolaire 2014/2015 est de 30 km/h, avec l’interdiction de stationner de façon anarchique et la lutte contre les manœuvres dangereuses », selon Boudalia.
Il a rappelé que « la DGSN participera, comme les années précédentes, à des campagnes de sensibilisation contre les accidents de la route ». Mais au-delà de ces constats et des efforts déployés par les éléments de la Sûreté nationale, la liste macabre des écoliers tués sur les routes continue à s’allonger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email