-- -- -- / -- -- --
Nationale

15e Congrès du Polisario : Le référendum d’autodétermination garant de la paix dans la région

15e Congrès du Polisario : Le référendum d’autodétermination garant de la paix dans la région

Les participants au 15e Congrès du Front Polisario “Chahid El-Boukhari Ahmed”, dont les travaux se poursuivaient ce samedi à huis clos à Tifariti, ont affirmé que la paix et la sécurité dans la région ne sauront être réalisées sans la garantie du droit juste et inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination, à travers l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

Lors du troisième jour de ce rendez-vous crucial pour la cause sahraouie, qui se poursuivra jusqu’au 23 décembre, les congressistes procèderont à la désignation des Commissions de travail pour l’élaboration des plans définitifs liés à l’organisation du Congrès, selon les organisateurs.

La Commission du statut particulier devra, quant à elle, présenter son plan de travail avant de procéder à l’approbation des différents articles proposés à la réforme, en plus du projet de réforme de la Constitution, et également la formation de la Commission chargée de l’élection du Secrétaire général du Front Polisario, qui occupera aussi le poste de Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Dans son allocution à l’ouverture des travaux de ce Congrès, le président de la République sahraouie, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a affirmé que le peuple sahraoui n’acceptera ni de nouvelles tergiversations ni de prolongation de l’occupation marocaine.

Brahim Ghali, a souligné, lors de sa présentation du rapport littéraire du Secrétariat national du Front Polisario, que “le Sahraoui, qui est derrière son représentant légitime et unique, le Front Polisario, ne peut accepter plus d’ajournements répétés, et n’acceptera pas la prolongation de l’occupation”.

Le Chef de l’Etat sahraoui a soutenu dans son discours, que pendant près de trente ans, le Front Polisario a fait de nombreuses concessions, afin de créer l’atmosphère de confiance nécessaire entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Royaume du Maroc. “Nous renouvelons notre volonté permanente de coopérer de manière constructive avec ces efforts pour décoloniser la dernière colonie en Afrique”, a-t-il affirmé.

Et d’ajouter : “Nous demandons à la communauté internationale d’assumer ses responsabilités et ses obligations envers le peuple sahraoui et à épargner la région des répercussions de la doctrine expansionniste du Royaume du Maroc”.

M. Ghali a réaffirmé que “l’Union africaine qui est un partenaire majeur du processus de paix de l’UA-ONU, nous lui demandons de faire plus d’efforts et de prendre les mesures nécessaires pour que le Royaume du Maroc respecte ses obligations envers la Charte de l’UA, et de se retirer, sans restriction ni condition, de la partie qu’il occupe de notre pays”.

“Nous devons nous rappeler que nous menons une guerre de libération nationale qui ne s’achèvera qu’avec la libération de notre patrie. Et la guerre, dans son concept global, est la capacité de posséder et d’utiliser tous les moyens juridiques disponibles pour forcer l’ennemi à accepter et à respecter notre volonté”, a-t-il affirmé.

Les travaux du 15e Congrès du Front Polisario “Chahid El-Boukhari Ahmed” ont débuté jeudi à Tifariti en présence de plus de 2.000 délégués.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email