-- -- -- / -- -- --
Nationale

14 600 victimes de fraude et d’escroquerie en 2017

14 600 victimes de fraude et d’escroquerie en 2017

L’activité des unités de la Gendarmerie nationale en matière de police judiciaire, toutes lois confondues, a enregistré durant l’année 2017 une hausse. Cette augmentation, dont le taux est de près de 140% (indicateur de performance), est interprétée par la mise en œuvre des plans spéciaux, notamment à l’endroit des lois spéciales.

La Gendarmerie nationale a traité et élucidé, durant l’année 2017, 14 666 faits incriminés liés aux actes de fraude et de tromperie ayant causé de graves préjudices à plus de 14 650 personnes victimes. Le traitement de ces affaires a permis aux gendarmes d’identifier leurs auteurs présumés qui sont au nombre de 13 810 personnes, toutes interpellées. La Gendarmerie nationale a ajouté que le taux des affaires de fraude et tromperie élucidées a atteint 92% durant la période considérée. La majorité des faits incriminés constatés, a ajouté la Gendarmerie à l’occasion de la présentation du bilan de ses activités de lutte contre la criminalité de l’année 2017, sont liés à la fraude et escroquerie avec
13 321 cas traités et élucidés, suivis des actes de faux et contrefaçon avec 880 cas. La corruption représente 0,78% de l’ensemble des affaires liées au faux et tromperie. Quant à leur nombre, il est estimé, selon la Gendarmerie nationale, à 114 affaires constatées et traitées durant la même période.

En ce qui concerne l’abus de confiance, la Gendarmerie nationale a traité durant l’année passée 317 affaires ayant conduit à plusieurs centaines d’arrestations d’auteurs présumés. Ce genre de crime représente 2,17% du taux des faits incriminés constatés et traités durant l’année 2017. Quant aux faux et contrefaçon, les éléments de la Gendarmerie nationale ont traité pas moins de 880 affaires, ce qui représente un taux de 6% par rapport au nombre des affaires de l’année précédente. Ce qu’il faut retenir aussi, c’est la hausse des affaires de faux et contrefaçon durant 2017. En effet, en 2016 la Gendarmerie nationale a traité 703 affaires incriminées. En 2017, leur nombre est passé à 880 cas, soit une hausse de plus de 25%, indique le rapport de la Gendarmerie nationale. Il en est de même pour le nombre des personnes arrêtées. En 2016 elles étaient 888 personnes arrêtées pour des affaires de faux et de contrefaçon, en 2017 leur nombre a augmenté pour atteindre 1305 auteurs présumés, soit une hausse de 47%.

Plus de 14 300 faux billets saisis en 2017

Le trafic de faux billets de banque est le plus constaté en matière de lutte contre la fraude et la tromperie. Selon la Gendarmerie nationale, 96 affaires liées à la fausse monnaie ont été traitées par ses sections de recherches et d’investigations, ce qui a permis de récupérer 14 318 faux billets en monnaie locale et en devises. En chiffres, 6 508 faux billets en coupures de 2 000 DA et 1581 autres de 1000 DA ont été saisis durant les différentes opérations menées en 2017. En devises falsifiées, les gendarmes ont récupéré 691 faux billets de 200 euros, 3 652 de 100 euros et enfin1886 fausses coupures de 50 euros. Par ailleurs, les actes de faux et contrefaçon de documents officiels et administratifs sont les plus recensées durant l’année 2017. Ils sont de l’ordre de 466 affaires traitées par les gendarmes au cours de ladite période, tandis que 141 affaires de faux et contrefaçon en écriture publique et authentique ont été traitées durant la même période. La contrefaçon de moyens de paiement a connu, en 2017, une hausse inquiétante. En tout les gendarmes enquêteurs ont traité et élucidé 106 affaires liées à ce genre de fraude. Quant à la contrefaçon dans les sceaux et les timbres fiscaux, les éléments de la Gendarmerie nationale ont recensé 86 affaires durant la période considérée, ayant contribué à l’arrestation de plus de 110 auteurs présumés. En ce qui concerne les actes de faux et contrefaçon touchant les commerces et les banques, la Gendarmerie nationale a traité, durant la même période, 43 affaires tout en procédant à l’arrestation de dangereux fraudeurs. Enfin, le nombre des affaires de fraude et de contrefaçon affectant plusieurs marques de produits, nationaux et internationaux, a été de l’ordre de 39 cas, selon le bilan de la Gendarmerie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email