13e Festival de la musique symphonique: 500 musiciens sur scène - Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

13e Festival de la musique symphonique: 500 musiciens sur scène

13e Festival de la musique symphonique: 500 musiciens sur scène

Pas moins de 500 musiciens de 15 pays se succéderont, du 19 au 26 octobre, sur la scène de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih, lors du 13e Festival international de la musique symphonique d’Alger (FCIMS). Le commissaire de l’événement, Abdelkader Bouazzara, a dévoilé dans une conférence de presse organisée à l’Institut national supérieur de musique d’Alger (INSM) les grandes lignes de cette édition qui a choisi la Chine comme invité d’honneur.

Ce festival considéré comme un rendez-vous incontournable de la scène culturelle algérienne, accueillera pas moins de 14 pays, en plus de l’Algérie en tant que pays hôte. Parmi les participants, on compte la Tunisie, l’Égypte, la Syrie, l’Afrique du Sud, la Russie, le Japon, l’Italie, la France, l’Allemagne, la Tchéquie, l’Autriche, le Mexique, et le Venezuela qui participe pour la première fois à cette manifestation. La Chine, en tant que pays invité d’honneur, offrira une plongée passionnante dans sa riche tradition musicale et culturelle.

Abdelkader Bouazara a affirmé que « Pas moins de 500 musiciens animeront la nouvelle édition, contrairement à l’an dernier alors qu’ils étaient 250 à se succéder sur scène ». Et de poursuivre : « Le festival sera pour la première fois délocalisé à d’autres wilayas, afin d’en faire profiter un grand nombre de public. En plus de l’Opéra d’Alger, l’Italie et la Chine se produiront au Théâtre régional de Tizi Ouzou. De plus, le Trio Boémo tchèque et celui de la Chine enchanteront le public au Théâtre régional Abdelkader Alloula d’Oran. L’Italie se produira également au théâtre régional de Béjaïa.

Alger sera durant huit jours la capitale de la musique symphonique, selon Bouazara. « L’Algérie participera avec 150 musiciens entre ceux de l’orchestre de l’Opéra, les choristes et les artistes qui nous viennent des autres wilayas », a-t-il fait savoir. Et d’ajouter : « Nous ne retrouvons aujourd’hui, à cet événement artistique qui est devenu une tradition enracinée dans la vie culturelle. Cette année, cette édition mettra en évidence le grand interprète algérien Abbas Righi, lors de la soirée inaugurale ».

Pas moins de cinquante étudiants issus d’instituts de musique de différentes wilayas participeront à l’événement. « L’un des objectifs de ce festival est de permettre à nos étudiants de l’Institut National de Musique et des divers instituts régionaux de bénéficier de master classes dirigées par d’éminents professeurs algériens et issus des pays participants. Une vingtaine d’ateliers de formation se tiendront à l’INSM », a révélé Bouazara. Il a expliqué que « les étudiants des autres wilayas qui accueilleront des concerts auront le privilège de participer aux représentations ainsi qu’aux répétitions ».

Concernant le programme des soirées, le maestro de l’orchestre de l’Opéra d’Alger Lotfi Saidi a déclaré : « Chaque chef d’orchestre a la liberté de choisir les œuvres à présenter au public. Toutefois, si ces dernières ont déjà été interprétées lors des éditions précédentes, nous leur demandons de proposer un programme différent ».

Pour la soirée d’ouverture, « l’orchestre symphonique de l’Opéra d’Alger se joint à l’orchestre symphonique Suzhou de Chine, sous la direction des maestros Lotfi Saidi (Algérie) et Chen Xieyang (Chine) », a-t-il souligné.

Le représentant de l’ambassade de Chine en Algérie a déclaré que « nous avons l’honneur de participer pour la deuxième fois à ce festival en tant que pays invité d’honneur. Cette année, nous aurons le privilège de fêter le 65e anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays ».

De son côté, l’ambassadeur du Venezuela, Juan Bautista Arias Palacio, a confié « Je suis vraiment heureux de la première participation de mon pays à ce festival. Nous participons avec l’orchestre de chambre Simon Bolivar. Nous espérons que les relations culturelles et économiques entre nos deux pays continueront de progresser petit à petit ».

Cette nouvelle édition s’étalera sur huit jours, soit deux jours de plus que l’année précédente, offrant ainsi au public une expérience encore plus riche et variée. Enfin, le festival maintient le prix d’entrée inchangé par rapport à l’édition précédente, à 800 dinars, dans le souci de rendre cet événement culturel accessible à tous les passionnés de musique.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email