-- -- -- / -- -- --
Sports

13 médailles dont deux or, objectif du karaté algérien

13 médailles dont deux or, objectif du karaté algérien

Vingt et un (21) athlètes dont neuf (9) filles, représenteront le karaté algérien aux 11ès jeux africains de Brazzaville au Congo, avec l’ambition de réaliser une moisson de 13 médailles dont deux or.

La compétition, prévue à partir du 7 au septembre dans la salle OMS du complexe sportif de la Concorde à Kintélé, sera très ouverte en présence des meilleurs athlètes africains, notamment ceux d’Egypte, de Tunisie, d’Afrique du Sud, Nigeria, Cameroun, entre autres.

« On s’attend à un tournoi relevé et les médailles seront très disputés. Nous sommes venus avec nos meilleurs athlètes, déterminés à réaliser les objectifs qu’ils leur ont été assignés par les staffs techniques », a déclaré aux envoyés spéciaux de l’APS, le directeur technique national (DTN), Rachid Meziane.

Néanmoins, la préparation, toute juste moyenne effectuée dans sa totalité en Algérie, risque de jouer un mauvais tour aux athlètes et déjouer les pronostics de la Fédération. « Nos entraîneurs nationaux auraient souhaité bénéficier d’une préparation maximale, afin de se présenter avec les mêmes armes que les autres pays.

La fédération, dépourvue de moyens financiers surtout, na pas pu réunir les conditions adéquates de préparation pour ses athlètes qui, malgré tout, n’ont pas lésiné sur l’effort », a expliqué, Meziane, déplorant cette situation qui a mis les staffs techniques dans une gêne devant les athlètes.

Avec un total de sept regroupements effectués au centre de préparation de Souidania à Alger, les entraîneurs nationaux ont essayé de galvaniser leurs athlètes, avec des séances d’entraîneurs soutenues, combinées à un travail psychologique à l’approche des JA.

Pour défendre la notoriété du karaté algérien à Brazzaville, le choix des entraîneurs s’est porté sur les meilleurs selon la DTN. Il s’agit de Hadj Said Kamelia Manal, Selma Bedja, Yamina Belabès (kata équipe), et Kamelia en kata individuel. Au kumité individuel, Lydia Besbas (-50kg), Yasmine Benazoug (-55kg), Saida Djedra (-61kg), Lamya Matoub (-68kg) et Imène Attif (+68kg) seront les chances de médailles pour l’Algérie, alors que Randa Mokdas sera remplaçante. Par équipes, le choix se portera sur trois des athlètes citées, et il incombera à l’entraîneur national du kumité, Fouaz Maiza de le faire.

Chez les messieurs, l’athlète Mouad Outes défendra ses chances en kata individuel, alors qu’il formera avec ses coéquipiers Samir Lakrout et Abdelhakim Haoua, l’équipe nationale dans l’épreuve de kata par équipes, drivée par Mme Imène Laghouil.

Pour leur part, Abdelkrim Bouamria (-60kg), Abdelatif Benkhaled (-67kg), Walid Bouaboub (-75kg), Mouad Achache (-84kg) et Missipsa Hamadini (+84kg), seront bien présents pour des podiums ouverts. L’équipe algérienne pour la compétition de kumité sera représentée par cinq athlètes et deux remplaçants.

Comme enkata, entraîneur national de kumité (hommes), Yacine Gouri a sélectionné quatre autres athlètes comme remplaçants : Youcef Hassani, Mohamed Benathmane, Samy Brahimi et Yuba Cherik. Le tirage au sort des épreuves de karaté (kata, kumité, individuel et par équipes) est fixé au 6 septembre en soirée dans une des salles du palais des sports de Kintélé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email