-- -- -- / -- -- --
Nationale

12 contrebandiers de différentes nationalités arrêtés

12 contrebandiers de différentes nationalités arrêtés

La traque aux contrebandiers où qu’ils se trouvent sur le territoire national se poursuit toujours sans relâche par les forces de l’Armée nationale populaire (ANP), jusqu’à l’extermination de ce fléau. Les forces combinées de l’ANP ont réussi mardi à arrêter 12 contrebandiers de différentes nationalités dans quatre opérations dans le sud et l’extrême sud du pays.

En effet, lors de la première opération des Gardes-frontières (GGF) ont dressé une embuscade près de la localité de Tin Khrifane dans la wilaya d’Illizi, relevant du secteur opérationnel de In Amenas, apprend-on dans un communiqué du ministère de la Défense nationale.

L’opération s’est soldée par l’arrestation par la saisie d’un véhicule tout-terrain et l’arrestation de six personnes dont un Algérien et cinq de nationalité libyenne, selon la même source.
En outre, près des frontières de la localité de In Guezzam, les éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi dimanche dernier, lors d’une patrouille, une quantité importante de denrées alimentaires qui était destinée à la contrebande.

Lors de cette opération, trois véhicules ont été saisis, a-t-on encore indiqué.Le même jour, trois Maliens ont été appréhendés par la Gendarmerie nationale à Timimoune, relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar.

Par ailleurs, un détachement des forces de l’Armée nationale populaire, a arrêté dimanche dernier, trois contrebandiers algériens, et la saisie un véhicule tout-terrain, et un important kit de communication, à savoir, des téléphones portables ordinaire, et des téléphones satellitaires de type Thuraya.

La contrebande, base arrière du terrorisme La politique prônée par l’Algérie est l’éradication des groupuscules terroristes qui activent dans la région du Sahel et dans le sud du pays. Elle passe inéluctablement par l’assèchement des principales sources de financement, comme la contrebande.

Dans ce cadre, l’Armée nationale populaire (ANP) mène depuis des mois des opérations dans le sud du pays, qui se sont soldées par l’arrestation d’une centaine de contrebandiers et la récupération d’une importante quantité de carburant, d’armes et de diverses marchandises.

Il convient de noter que le terrorisme et la contrebande ont tissé, dans la région du Sahel notamment, d’étroits liens que l’Algérie œuvre à défaire grâce à une politique mêlant « le soft et le hard power ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email