-- -- -- / -- -- --
Culture

10e Festival international des danses populaires

10e Festival international des danses populaires

L’ensemble folklorique tchèque participe à la dixième édition du Festival international des danses populaires de Sidi Bel Abbes, il a subjugué, dans la soirée de ce samedi, le public présent en grand nombre au Théâtre de verdure Larbi-Bensari de Tlemcen.

Le groupe, créé en 1953 dans la ville de Bojkovic, située à l’Est de la République Tchèque, a présenté un répertoire constitué de chansons, de danses et de coutumes populaires des régions de UherskyBrod, Luha-Covické et Kopanice Moraves, selon une responsable du groupe, Jana Kahounova. Cet ensemble produit des spectacles de danse et de musique scéniques mélangeant des éléments dramatiques avec les traditions folkloriques locales à l’instar des promenades de Pâques et du mardi gras et la construction et l’abattage de l’arbre de Mai. L’ensemble Svetlovan dispose également d’un répertoire de danse masculine dont le Verbunk, classé patrimoine immatériel universel par l’Unesco. Il est souvent sollicité aux festivals, fêtes et défilés importants de la république tchèque et à l’étranger.

La troupe a pris part à des manifestations internationales en Bulgarie, en France, en Autriche, en Slovénie, en Grèce, en Allemagne et pour la première fois en Algérie. L’ensemble Svetlovan est détenteur du double titre prestigieux du festival folklorique international Straznice en 1983 et 2006. La partie danse de la troupe est accompagnée par l’orchestre Musique du Tympanon dirigé par Jaroslav Pavlik, le fondateur de cet ensemble considéré comme l’un des plus anciens et des plus célèbres de la République Tchèque.

Cette soirée culturelle a vu également la prestation des troupes turque et serbe, qui ont mis en valeur, sur la scène du théâtre de verdure, un pan de leur culture et patrimoine ancestral. La troupe de Turquie, Abranji Folk Dance, n’a pas laissé indifférents les spectateurs avec ses rythmes chorégraphiques, la richesse des costumes traditionnels des danseurs et la finesse et l’harmonie des gestes. Fondée en 1989, ses 19 membres transmettent des messages d’amour et de paix. Le président de cette formation, Mustapha Tchaker, a expliqué que les danses présentées sont celles dites Trabzon, Artvin et Kerklery. Cette troupe a occupé durant douze années la première place du festival de danse folklorique d’Ankara, de même qu’elle a remporté à trois reprises le prix national de danse en Turquie. De son côté, la troupe cubaine Conjunto Artistico Maraguan, pour sa première participation en Algérie et en Afrique, a réussi à faire voyager les spectateurs pour les conduire jusqu’à cette grande île et les entraîner dans les rythmes envoûtants de sons, chants et danses puisant leur substance dans le patrimoine africain. César Marales, le président du groupe, a expliqué que les tableaux présentés décrivent des traditions ancestrales bien ancrées dans la société cubaine, le travail des champs et la lutte pour l’indépendance nationale.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email