-- -- -- / -- -- --
Nationale

10 000 personnes arrêtées durant la saison estivale

10 000 personnes arrêtées durant la saison estivale

La Gendarmerie nationale a présenté hier, lors d’un point de presse au siège du Commandement à Alger, le bilan d’activité de ses unités durant la saison estivale, et ce, dans le cadre du plan Delphine. Le bilan fait état de 10 000 présumés criminels qui ont été interpellés durant cette période suite à des opérations coup-de-poing exécutées par les unités d’intervention. 

Parmi les personnes interpellées, 7 883 individus l’ont été par les gendarmes relevant de la police judiciaire dans le cadre des affaires liées au crime organisé et au crime des lois spéciales.

La mise en place de barrages fixes, de patrouilles mobiles et d’opérations de surveillance aérienne ont permis durant la saison estivale passée de cerner la criminalité, a commenté la Gendarmerie nationale dans un communiqué rendu public hier.

Le plan Delphine, mis en place depuis l’année 2001 et actionné à chaque saison estivale, est destiné à la sécurisation des lieux touristiques, des stations balnéaires et des plages ainsi que des forêts et routes nationales. 

Durant la saison estivale, les gendarmes ont mis en place un dispositif sécuritaire spécial à travers 254 plages, ce qui représente 72% des plages sécurisées à l’échelle nationale. Plus de 44 000 gendarmes ont été enrôlés durant la période estivale dans le cadre du plan Delphine, tandis que 4 500 véhicules, 3 700 motocyclistes, 12 hélicoptères et 59 brigades cynophiles ont été mobilisés dans le même sillage.

Exploitant l’ensemble des moyens, la Gendarmerie a exécuté 518 opérations coup-de-poing qui se sont soldées par l’arrestation de 2 088 présumés criminels impliqués dans divers délits et crimes, est-il indiqué. Aussi, les brigades de la Gendarmerie nationale ont exécuté durant la même période 135 518 services, dont 110 487 opérations concernant le contrôle des lieux de grande affluence, tels que la sécurisation de l’environnement, le contrôle des voies rapides, la surveillance des barrages, des plages et des forêts visitées par des familles. 

Durant ces opérations, les gendarmes ont effectué 710 841 identifications de personnes et 232 230 autres de véhicules, ce qui a donné lieu à l’arrestation de 2 088 individus recherchés, alors que 246 véhicules volés ont été récupérés, est-il ajouté. Concernant la police des routes, les pelotons d’autoroute de la gendarmerie ont exécuté 6 508 délits, 2 231 infractions, dressé 71 442 amendes et opéré 67 046 retraits de permis de conduire. Par ailleurs, dans le cadre de l’activité de la police administrative, les gendarmes ont traité 4 198 affaires durant la saison estivale.

151 opérations exécutées contre les squatteurs de plages

Durant chaque saison estivale, des individus squattent les plages pour en tirer profit, devant la présence massive d’estivants. Pour cette saison estivale, certains de ces individus, qui se sont formés en groupe, n’ont pas hésité à squatter des plages en installant leurs propres parasols, chaises et tables contre des prix fous.

En réaction, les gendarmes ont exécuté des opérations qui se sont soldées par la saisie de 9 543 chaises, 154 tentes, 2 793 tables et 2 152 parasols dans le cadre de 151 affaires traitées entre juin et août. Parmi ces affaires, explique-t-on, 51 cas de détournement de parkings, 13 affaires liées à l’occupation des plages sans autorisation des APC.

D’autre part, les gendarmes de la protection de l’environnement ont enregistré 470 infractions durant la période allant du 1er juin au 31 août dernier. La plupart des infractions ont concerné la présence de décharges sauvages, le contrôle d’usines et de commerces de produits alimentaires.

1 460 cas d’intoxications dont 5 mortels

La saison estivale de cette année a été marquée par la multiplication de cas d’intoxications dans les camps de vacances et lors des fêtes de mariage. Selon le bilan de la Gendarmerie, durant cette période 1 460 cas d’intoxications ont été recensés dont 5 mortels. Ce qui représente une hausse de 75% par rapport à la même période de l’année passée.

Le plus grand nombre de cas a été enregistré dans la wilaya de Tlemcen avec 278 estivants intoxiqués suite à la consommation de produits alimentaires avariés. La ville de Béjaïa suit avec 142 cas, tandis qu’à Skikda 85 estivants ont été intoxiqués dans les mêmes circonstances.
14% des affaires traitées sont liées au crime organisé

L’activité de la police judiciaire relevant de la Gendarmerie nationale a été fortement présente durant la saison estivale devant la montée du crime organisé.

De juin à août, les gendarmes de la PJ ont traité 9 348 affaires, dont 57% concernant les crimes des lois spéciales, alors que 14% des affaires sont liées au crime organisé. Au total, 7 883 présumés criminels ont été arrêtés dont 2 022 ont été placés en prison, a souligné la Gendarmerie.

Concernant la lutte contre le crime organisé, les gendarmes de la PJ ont saisi, durant la saison estivale, 12,6 tonnes de cannabis et 95 353 comprimés de psychotropes et ce, dans le cadre de 372 affaires traitées.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email