-- -- -- / -- -- --
Nationale

1 400 familles relogées à Alger

1 400 familles relogées à Alger

L’opération de relogement des familles issues des bidonvilles et des immeubles menaçant ruine (IMR) de plusieurs communes de la capitale se poursuit, mettant ainsi fin au désespoir de ces familles
à l’approche de l’hiver. Cette opération est la troisième du genre en l’espace d’un mois, après celle du 30 octobre dernier au profit de 1 206 familles.

Elles sont 1 400 familles à bénéficier aujourd’hui de nouveaux logements dans trois nouvelles cités, a annoncé hier, lors d’une conférence de presse, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, au siège de la wilaya.

« Avec cette opération, la wilaya d’Alger a relogé depuis juin dernier pas moins de 12 700 familles issues des bidonvilles et des IMR. Ce qui représente plus de 80 000 habitants », a précisé le wali d’Alger.

En outre, M. Zoukh a indiqué que 1367 familles sont issues de 9 bidonvilles répartis entre les commune de Draria avec 658 familles, Birtouta 250 familles, Chéraga 250 familles et 100 familles à Bouzeréah. Cette opération touchera aussi 17 familles issues des IMR de la Casbah. 

Ces familles vont être relogées dans trois nouvelles cités, dans les communes de Birtouta et de Douéra. De plus, pour mener à bien cette opération, les responsables de la wilaya d’Alger ont pris toutes les dispositions nécessaires. A cet effet, pas moins de 6 800 agents, 2 420 camions et 120 bus ont été mobilisés, sans oublier les éléments de la Sûreté nationale et la Protection civile, a souligné le wali d’Alger.

Par ailleurs, les opérations de relogement vont permettre aux autorités locales de récupérer un important foncier immobilier. Les assiettes récupérées seront réservées à la réalisation d’une dizaine de projets d’utilité publique, notamment la réalisation d’un barrage de stockage dans la commune de Douéra, et une route à double sens au Val d’Hydra, au niveau du ministère de l’Energie.

« Cette opération de relogement nous a permis de récupérer trois hectares dans la commune de Birtouta. 1,5 Hectare à Khraïssia et 1,5 à Tessala El Merdja. Ces lots de terrain sont destiné à la construction de logements sociaux », a-t-il ajouté. En réponse à une question, le wali a fait savoir que les nouvelles cités sont dotées de toutes les commodités nécessaires, en assurant que la scolarité des enfants relogés ne sera pas perturbée.

Il convient de rappeler qu’avec cette opération, la wilaya d’Alger a distribué plus de 11 200 logements depuis le début des opérations de recasement entamées le 21 juin dernier. Ainsi, dans le cadre de la lutte contre les habitations précaires, le quota consacré par l’Etat à la capitale est de l’ordre de 84 000 logements sociaux. Ces unités seront distribuées dans leur totalité avant la fin de l’année en cours, et ce au grand bonheur des familles bénéficiaires. Ces dernières ont longtemps souffert du problème de logement, d’autant qu’elles habitaient dans des caves, sur des terrasses, etc., où les conditions de vie étaient avilissantes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email