-- -- -- / -- -- --
Sports

½ finale de la Ligue des Champions d’Afrique : Avec le sentiment de la fête gâchée

½ finale de la Ligue des Champions d’Afrique : Avec le sentiment de la fête gâchée

Le match entre l’ES Setif (Algérie) et le TP Mazembe (RD Congo), comptant pour les demi-finales aller de la Ligue des champions 2014 se jouera ce soir devant des gradins vides au grand dam des milliers d’amoureux du club Noir et Blanc.

De mémoire africaine, les puristes n’ont jamais assisté à un tel scénario à ce stade de la plus prestigieuse compétition du continent. En effet, la décision du huis clos qui a eu l’effet d’un coup d’assommoir dans les milieux du club sétifien, a été prise par la Commission d’organisation des compétitions interclubs de la CAF arguant que le jury disciplinaire s’est basé sur les « incidents répétés et du comportement antisportif du public de Sétif lors des précédents matchs de poule de la LCA ». Cependant, avec le sentiment de la fête gâchée, les dirigeants sétifiens clament haut et fort que cette mesure est, pour le moins injuste et arbitraire.

Ces derniers sont d’ailleurs convaincus qu’à travers cette sanction, la CAF veut tout simplement faire payer très cher le décès d’Ebossé au football national alors que l’ESS n’y est pour rien dans ce regrettable incident vécu à Tizi Ouzou.

Et du coup, le président Hassene Hammar qui n’yest pas allé avec le dos de la cuillère, pour qualifier la décision de la CAF de « cabale menée contre l’ESS et l’Algérie », précise que le fait d’annoncer la sanction le 17, et non pas le 14 septembre, soit le jour où elle a été prise, n’est pas innocent. La CAF, selon lui, a voulu mettre l’ESS devant le fait accompli et avantager, par la même son adversaire ».

C’est le sentiment de frustration que certains qualifient même de « Hogra » qui règne, depuis, dans la maison Entente.
La plupart des joueurs approchés et interrogés sur les éventuelles répercussions de cette décision sur le sort du match, ont été unanimes pour affirmer en particulier, qu’ils se battront corps et âme contre cette injustice ; et bien au contraire, cette partialité sera une source supplémentaire de motivation pour le groupe sur le terrain.Interrogé sur l’idée qu’il fait de son adversaire du jour, le coach sétifien, Kheireddine Madoui, déclare que le TP Mazembé est « une grande équipe qui a ses traditions dans la compétition africaine et qui voyage bien de surcroit.

« Kheiro » ajoute plus loin : « Notre formation a, elle aussi, de nombreux atouts à faire valoir pour s’imposer sur le terrain ». On croit savoir dans ce contexte que l’entraîneur sétifien qui a ménagé quelques titulaires lors du tout dernier match disputé mardi passé contre le NAHD, comme Boukria, Djahnit et Lagraa, compte, en dépit de certains aléas, aligner le meilleur onze possible pour venir à bout de cette redoutable formation congolaise.

Et pour ce qui est de la fameuse décision du huis clos, l’entraîneur ententiste confie que la décision de priver son team du précieux soutien des supporters, va pousser ses joueurs à se transcender pour terminer la partie avec le meilleur résultat possible, avant la manche retour qui aura lieu à Lubumbashi le 28 septembre prochain à 15 h.

Force est de dire que la mission des gars de Aïn Fouara est loin d’être aisée, d’autant plus que les Congolais drivés par le technicien français, Patrice Carteron, et qui ont bien préparé ce match lors d’un stage bloqué au Ghana, peuvent fructifier à tout moment leurs compétences technico tactiques et physiques. Il convient de rappeler que les deux formations (ES Setif et TP Mazembé) se connaissent bien. Elles se sont rencontrées la saison dernière en phase de poule de la Coupe de la Confédération de football. Les Congolais avaient remporté le match aller (4-2) alors que la manche retour à Sétif s’était soldée sur un score de parité (1-1).

On souligne par ailleurs que pour ce match aller de la demi-finale, les instances africaines ont choisi un trio arbitral camerounais, présidé par Elioum Nyang. On retient sur un autre registre que la confrontation des Sétifiens contre le TP Mazembé se jouera sous le tout nouvel éclairage au stade du 8-Mai 45. Rappelons enfin que l’autre demi-finale de la Ligue des champions 2014 mettra aux prises l’AS Vita Club (RD Congo) avec le CS Sfaxien (Tunisie). Les Sfaxiens reçoivent chez eux leur homologue en match aller avant d’effectuer un périlleux déplacement à Kinshasa au retour.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email