Articles similaires

Nationale

#TITRE

334

monoxyde de carbone : Appel à la vigilanc

7 janvier 2019 | 21:01
monoxyde de carbone Sofiane Abi

En janvier 2018, 35 personnes asphyxiées par le monoxyde de carbone ont perdu la vie et 396 autres ont été sauvées d’une mort certaine par les équipes de sauvetage de la Protection civile. Redoutant le pire pour le mois de janvier, où le nombre des décès par le monoxyde de carbone atteint traditionnellement son pic, la Direction générale de la Protection civile vient de lancer, suite à la mort de onze personnes dans les mêmes circonstances, son deuxième rappel de vigilance aux Algériens.

La Direction générale de la Protection civile (DGPC) a rappelé ce lundi, et pour la seconde fois en moins d’un mois, aux citoyens les consignes de sécurité à respecter impérativement concernant l’utilisation des chauffe-bain et chauffages en cette période d’hiver, afin de préserver leur vie et éviter les dommages qui peuvent être générés. La DGPC a, en revanche, annoncé la mort de onze personnes durant la nuit du 6 janvier dernier.Dans son communiqué rendu public ce lundi, elle a souligné qu’ « encore une fois, le monoxyde de carbone a fait son lot de victimes avec un bilan lourd enregistré par nos secouristes durant la journée du 6 janvier dernier, où onze personnes décédées dont cinq victimes de la même famille au niveau de la wilaya de Batna au lieu dit cité Sadek Chabchoub commune de Batna et quatre personnes de la même famille au niveau de la wilaya de Tlemcen a la cité Chafek commune d’ El Ghazaouet , ainsi que deux personnes dans la wilaya d’Alger, lotissement Soummam, commune de Bouzaréah. 

Rappelons que depuis le début du mois de janvier, 19 personnes sont décédées intoxiquées par le monoxyde de carbone ; par contre, 66 personnes incommodées ont été secourues par nos éléments ». Par ailleurs, et pour éviter d’autres drames, la Protection civile a décidé de mettre le paquet sur la communication. Sur ce plan, sa Direction générale n’a cessé de rappeler, à travers des communiqués publics, aux citoyens les risques majeurs d’asphyxie que représentent les appareils de chauffage et les chauffe-bain, surtout ceux de mauvaise qualité, ou lors d’une mauvaise utilisation par les consommateurs.

Lorsque l’une de ces causes est en question, le drame survient et, parfois, il décime toute une famille. L’absence d’une bonne aération et la mauvaise utilisation des appareils de chauffage et chauffe-bain sont signalés dans de nombreux cas, développe la DGPC. Cette dernière explique aussi que la baisse de température favorise l’utilisation massive de ces dispositifs qui requièrent une grande attention de la part de leurs utilisateurs, et dans ce contexte, elle rappelle aux citoyens les consignes de sécurité à respecter afin de préserver leur vie et éviter tout dommage.

D’autre part, la Protection civile rappelle aux citoyens la nécessité de faire appel à un professionnel pour faire entretenir et régler régulièrement leurs appareils et ce, pour éviter toute mauvaise surprise. Tout comme pour éviter d’autres drames, la DGPC appelle les citoyens à assurer des prises d’air dans les pièces de leur habitation pour évacuer le gaz inodore, incolore et inflammable, le monoxyde de carbone. Malheureusement, beaucoup de victimes ont perdu la vie à cause de l’absence de prises d’air. Un geste fatal qui a coûté la vie à des dizaines de personnes depuis novembre 2018.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter