Articles similaires

Nationale

#TITRE

293

faux parrainage : 8 fonctionnaires d’APC arrêtés

20 octobre 2019 | 14:58
électionsHirak Aziza Mehdid



Huit fonctionnaires de l‘antenne administrative de l’APC de Souk Ahras ont été arrêtés samedi pour trafic de parrainages au profit de candidats à la candidature à la présidentielle du 12 décembre.
Ils ont été surpris, samedi passé, en flagrant délit de remplir et signer des souscriptions individuelles des électeurs au profit de candidats, lors d’une descente inopinée effectuée par la police judicaire.
Il s’agit, précise-t-on, de la cheffe de service et de sa fille, de la déléguée communale et de cinq autres agents, dont le gardien de l’antenne. Les fraudeurs étaient en train d’accomplir leur trafic en remplissant lesdits formulaires à partir des ordinateurs installés dans cette antenne.
Les suspects ont été interpellés et une enquête sur instruction du procureur de la République a été diligentée par les services de la police judicaire pour situer les responsabilités et identifier les commanditaires. 
Ainsi, les soupçons de cas de marchandage liés aux signatures des formulaires pratiqué par certains postulants à la prochaine élection présidentielle viennent d’être confirmés.
Quelques jours avant cette confirmation sans équivoque, l’existence de ces pratiques a été fortement relayée par les réseaux sociaux et certains médias. Chose que l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) avait catégoriquement nié au départ, en qualifiant ces informations de « rumeurs non fondées ».
Mercredi dernier, le chargé de communication de l’instance des élections, Ali Draâ, avait réagi aux soupçons d’achat de signatures dans cette commune de Souk Ahras, indiquant qu’« aucune plainte dans ce sens n’a été signalée à l’ANIE au niveau local et que seulement les candidats s’échangent des accusations sans preuves palpables ».
Ces propos ont été désavoués le lendemain par le président de l’ANIE, Mohamed Charfi qui, en marge d’une séance de formation des délégués de wilaya relevant de cette Instance, jeudi passé, avait confirmé l’existence de soupçons d’achat de signatures à « des sommes exorbitantes ». 
Il a été indiqué, à ce titre, que l’affaire de l’implication de fonctionnaires d’une commune de Souk-Ahras dans la falsification des formulaires de souscription pour les candidatures à la prochaine élection présidentielle a été prise en charge par la justice. Faisant savoir que des citoyens ont alerté sur ces cas de fraude et que les mesures nécessaires ont été dûment prises par l’ANIE.
Par ailleurs, l’ANIE a tenu à rappeler dans un communiqué que les postulants à la candidature à la présidentielle du 12 décembre doivent déposer leur dossier au plus tard le 26 octobre 2019 à minuit, conformément à la loi organique relative au régime électoral, modifiée et complétée par la loi du 14 septembre 2019.
Ce texte règlementaire stipule dans son article 140 que la déclaration de candidature « doit être déposée, au plus tard, dans les 40 jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral ».
On rappelle que les prétendants au scrutin du 12 décembre seront tenus de déposer, eux-mêmes, une déclaration de candidature à la présidence de la République, conformément aux conditions de candidature, auprès de l’Autorité des élections contre accusé de réception. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter