Nationale

#TITRE

336

Zoukh : Trois grands bidonvilles de la capitale éradiqués en septembre

5 septembre 2016 | 20:09
S. A.

Les grands bidonvilles d’Alger seront éradiqués lors de la quatrième et dernière phase de l’opération de relogement, prévue courant septembre, selon le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

« Cette dernière opération de relogement dans la capitale concerne près de 3 000 familles qui vont bénéficier de logements décents très prochainement », a-t-il promis hier à Alger.

Le wali a cité les trois grands bidonvilles connus au niveau de la capitale : celui d’El-Hofra de Oued Semar qui regroupe 1200 familles ainsi que ceux de Bordj el Kiffan et Bordj el Bahri. La 21e opération de relogement des habitants de bidonvilles et de logements précaires à Alger débutera « incessamment » durant ce mois de septembre, selon Zoukh.

Le wali d’Alger, qui a établi un bilan provisoire des précédentes opérations de relogement et de celle prévues ce mois, a déclaré que le nombre global des familles recasées depuis le début de l’opération en juin 2014 devrait atteindre près de 46 000, au terme de la quatrième étape de la 21e opération de relogement en septembre 2016.

Les statistiques établies en 2007 montrent que 72 000 familles ont besoin d’un logement décent dans la wilaya d’Alger, alors que 84 000 unités ont été réalisées dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a-t-il rappelé.

Il a affirmé en outre que la wilaya d’Alger prendra également en charge les dossiers des familles habitant dans des haouch et des gourbis et s’occupera immédiatement après des dossiers des Algérois vivant dans des habitations exiguës et ceux des jeunes désirant acquérir un logement pour se marier.

La 21e opération de relogement concernera 7 000 familles. La première et la deuxième étape ont concerné 3 000 familles. Depuis le début des opérations de relogement, 77 établissements éducatifs ont été libérés, a indiqué le wali d’Alger, en précisant qu’il y en a encore plus de 450 qui sont occupés par des familles et seront libérés progressivement.

A propos des recours, Zoukh a indiqué que depuis 2014, les services concernés ont été destinataires de 12 844 recours dont 11 350 ont été traités, parmi lesquels 10 000 ont été rejetés contre 712 acceptés, alors que 1 484 autres sont en cours d’examen.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter