Articles similaires

Sports

#TITRE

417

Zetchi hausse le ton avec les arbitres, Medouar fait son méaculpa

8 décembre 2018 | 03:41


La réunion tant attendue entre tous les acteurs du football national à savoir le président de la FAF Kheireddine Zetchi , celui de la ligue national de football, Abdelkrim Medouar et la majorité des présidents de club de Ligue 1 et 2 s’est finalement tenue dans la plus grande sérénité et c’est tant mieux pour tout le monde.
Cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre des consultations entre les instances du football et les clubs pour remettre dans l’ordre dans une gestion du football de plus en plus contestée.
Une fac on comme une autre de dresser aussi un bilan de la première phase du championnat national ligue 1 et Ligue 2 Mobilis. Tous ceux qui ont en effet pris part à cette rencontre ont fait preuve de retenu et ceux qui s’attendaient à voir les débats s’enflammer sont restés sur leur faim. Faisant preuve de sagesse, les présents ont saisi cette occasion pur calmer le jeu et discuter des ponts brulants qui ont rangé cette première partie du champion et notamment l’épineux, problème de l’arbitrage contesté de bout en bout par tous les acteurs et spectateurs .
L’occasion a été également saisie pour calmer certains esprits suite à une guerre médiatique déclarée entre certains présidents de clubs et les présidents de la FAF et la LNF. L’apaisement et la réconciliation d’un cote comme de l’autre l’ont emporté et tout le monde en est sorti grandi pour le seul intérêt du football national. Tout le monde était beau est tout le monde était gentil à tel point que beaucoup se sont permis de dire que des instructions venant de la plus haute sphère ont été ont été données pour calmer le jeu. Très contesté et accusé de n’en faire qu’à sa tête dans la gestion des affaires de les affaires de la Ligue nationale , le président de la LNF Abdelkrim Medouar a fait montre d’une grande sérénité devant la presse, non sans reconnaitre toutefois qu’il a commis des erreurs de sa nouvelle mission en tant que premier responsable de l’institution qui a sa charge la gestion championnat de Ligue 1 et Ligue 2. 
Le boss de la LNF a saisi l’opportunité pour faire la promesse de rectifier le tir à l’avenir. « Nous avons abordé certains sujets importants : droits TV, CNAS et subvention du MJS entre autres. Le débat s’est déroulé dans un climat démocratique et surtout avec sagesse. La rencontre était plutôt conviviale », a-t-il déclaré au parterre de journalistes qui l’attendait au sortir sans toutefois annoncer une quelconque grande décision prise lors de cette réunion.
En revanche, le président de la FAF Kheireddine Zetchi ne s’est pas retenu pour annoncer que désormais des sanctions très lourdes seront prononcer à l’encontre des arbitres qui failleront à leur mission. Le président de l’instance fédérale ira jusqu’à annoncer qu’il ira jusqu’ au bout de sa volonté de punir les arbitres coupables de fautes graves, quitte à terminer la saison avec de jeunes arbitres . Zetchi a appelé dans la foulée, les présidents de clubs à faire preuve de retenue dans leurs déclarations à la presse, et éviter les propos incendiaires qui ne vont en aucun cas servir le football national. Lors de cette réunion il a également été décidé qu’il n’y aura plus de journée de championnat durant les dates Fifa. Une sage décision pour ne pas léser les équipes possédant des internationaux dans leurs rangs.
Par ailleurs, et comme on pouvait s’y attendre les clubs ayant 10 millions de dinars et plus de dettes seront interdits de recrutement durant ce marché hivernal des transferts. Ceux qui espéraient avoir des dérogations, peuvent attendre.
Concernant la phase retour, Medouar a clairement laissé entendre que le championnat se terminera durant la première semaine du mois de mai prochain, en prenant compte de la participation des clubs aux compétitions africaines, à la coupe arabe. Si tout se déroulera comme prévu. Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Abdelkrim Medouar a tenu en marge de cette réunion à dire qu’il n’avait « aucun problème » avec la JS Kabylie, en guise de réaction aux propos tenus par le président de la JSK Chérif Mellal, suspendu pour une année dont six avec sursis. « La JSK reste un grand club historique de par ses nombreux titres et présidents qui ont défilé à sa tête. Ceux qui pensent que Medouar a le moindre problème avec la JSK, ils se trompent. La JSK est un symbole, je ne suis pas en train de jeter des fleurs ».
 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter