Nationale

#TITRE

215

Zaalane:L’entretien régulier doit être au centre de la politique de secteur

6 mai 2018 | 23:20
Aziza Mehdid


Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a appelé, ce samedi à Alger, à accorder une importance « extrême » à l’entretien et à la préservation des infrastructures de base réalisées dans le secteur.


Selon lui, il ne suffit pas de réaliser des projets, mais il est important de préserver les infrastructures de base réceptionnées, et ce à travers l’intensification des opérations d’entretien, de suivi et de contrôle, a indiqué M. Zaalane, à l’occasion d’une rencontre avec les cadres du secteur au niveau central et local. « L’entretien et la préservation des infrastructures de base doivent être au centre de la politique du secteur », a souligné le ministre. Il a jouté à ce propos que son département avait procédé, ces deux dernières décennies, à la livraison de grands projets mis en exploitation, qu’il a qualifiés de « legs à préserver ».


Il a rappelé, à ce titre, qu’une enveloppe de plus de 130 milliards de dollars avait été allouée depuis 1999, dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au secteur pour le développement des infrastructures de base du pays, en vue notamment d’assurer un service public de qualité aux citoyens.


Parmi ces grands projets, M. Zaalane a cité la réalisation de 1 200 km dans le cadre du projet de l’autoroute Est-Ouest, 24 000 km de nouvelles routes de wilayas et communales, ainsi que 24 000 km de nouvelles voies ferrées.


En ce qui concerne les transports aérien et maritime, le premier responsable du secteur a rappelé la réalisation de 6 nouveaux aéroports, ainsi que de 20 ports et abris de pêche.


Outre la modernisation des flottes aérienne et maritime, des transports urbain, suburbain et ferroviaire et de leurs structures d’accueil, il a été réalisé 18 km de lignes de métro, des projets de tramways dans 7 villes et 10 lignes de téléphériques.


Revenant sur la question liée à l’entretien des infrastructures, le ministre a précisé que pour le réseau routier d’une longueur de 126 900 km, dont 30 000 km de routes nationales, les normes internationales nous imposent la maintenance de 10 % par an de ces routes, soit 3 000 km au minimum.


Compte tenu de la conjoncture financière du pays, les enveloppes consacrées à l’entretien ont été revues à la baisse, a fait savoir M. Zaalane, relevant que dans le cadre du programme 2018 du secteur, qui sera lancé prochainement, le ministère veillera à la mise en œuvre des programmes d’entretien des différentes infrastructures. Dans le même contexte, le ministre a appelé les responsables du secteur à améliorer et à développer les plans d’intervention lors des intempéries en vue de pour préserver les infrastructures et d’assurer la fluidité du trafic routier.


Il a par ailleurs mis l’accent sur la nécessité de prendre les mesures garantissant la sécurité routière, à travers la suppression des points noirs et le contrôle périodique des routes. Il a aussi appelé à l’élaboration de cahiers des charges relatifs aux appels d’offres des projets programmés, de manière à prédéfinir avec exactitude les besoins à couvrir, tout en insistant sur l’importance d’utiliser des technologies modernes dans la réalisation pour assurer une meilleure qualité et économiser du temps.


Evoquant le volet relatif aux textes réglementaires régissant le secteur, le ministre a soutenu que plusieurs décrets et décisions n’ont pas encore été promulgués, dont certains ne sont plus en adéquation avec la conjoncture actuelle. Il a affirmé, à cet effet, qu’il avait donné des instructions en vue d’accélérer l’élaboration de ces textes dans les plus brefs délais.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter