Monde

#TITRE

339

Yémen : Que fait Abed Rabbo Mansour Hadi aux Emirats ?

28 février 2017 | 19:50
Djamel Zerrouk et agences

Le président yéménite démissionnaire Abed Rabbo Mansour Hadi a effectué lundi une visite surprise aux Emirats. Le compte de Hadi sur Twitter a confirmé cette visite, sans fournir de précisions supplémentaires.

Cette visite intervient après les informations faisant état de tensions dans les relations avec les hommes armés de Hadi (pro-Ryad) et les forces émiraties qui s’emparent du contrôle de l’aéroport international d’Aden.

Le 12 février, l’avion de Hadi a été interdit d’atterrir, sous prétexte qu’il n’avait pas payé à temps les salaires des gardes de l’aéroport. Après cet incident, de violents affrontements ont éclaté quand le fils de Hadi a incité les brigades de protection présidentielle à s’emparer de l’aéroport.

Or, ces combats se sont calmés après les ordres de Hadi de retirer les forces présidentielles et de régler cette question via le dialogue. Le site AlQuds al-Arabi (proche du Qatar) a expliqué que « l’objectif de cette visite est de définir les relations sur le terrain, de déterminer les prérogatives des mercenaires de Hadi et celles des forces de la coalition représentées par les Emirats, à Aden ».

Et d’ajouter : « Il se peut qu’ils s’accordent à intégrer les brigades financées par les Emirats au sein des forces de sécurité pro-Hadi ». « Réfugié à Ryad, Hadi informera la partie saoudienne des propositions émiraties.

Ce sujet ne peut-être approuvé qu’après l’obtention de l’aval de l’Arabie saoudite », a-t-on précisé de même source. Rappelons que les Emirats jouent un rôle clé dans la coalition saoudo-US impliquée dans la guerre contre le Yémen, depuis mars 2015.

La province méridionale d’Aden, regroupant Lahej, Abyan et Dhaleh sont occupés par les Emirats. Par ailleurs, le vice-ministre russe des Affaires étrangères s’est dit préoccupé par l’intensification des affrontements au Yémen. Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, s’est entretenu, lundi 27 février, à Moscou, avec l’envoyé spécial des Nations unies pour Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, de l’aggravation de la situation au Yémen.

Lors de cette rencontre, M. Bogdanov s’est déclaré inquiet de l’escalade des affrontements au Yémen, appelant toutes les parties en conflit à abandonner la stratégie militaire, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Bogdanov et Ould Cheikh se sont entendus sur la reprise immédiate des négociations de paix inter-yéménites tout en tenant compte des intérêts de tous les partis et les groupes politiques du pays. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter