Articles similaires

Nationale

#TITRE

170

Vers une forte implication de la jeunesse

26 mars 2018 | 20:46

De hauts responsables d’institutions financières mondiales ont affirmé ce lundi à Alger que la construction d’une économie basée sur le savoir et la technologie passait par une implication de la jeunesse.

Intervenant via une vidéo projetée à l’occasion de la conférence régionale sur la contribution de l’économie numérique dans la croissance des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), le président de la BM, Jim Yong Kim, a estimé que les politiques de l’emploi des pays de la région MENA doivent accorder la priorité aux jeunes porteurs de projets technologiques et innovants.

Selon lui, ces politiques sont confrontées au défi de procurer du travail à plus de 10 millions de jeunes établis dans cette région au cours des toutes prochaines années, appelant à une meilleure exploitation d’internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) pour pouvoir en faire des "leviers de croissance".

Présent à cette conférence, le vice-président de la BM pour la région MENA, Hafez Ghanem, a indiqué pour sa part qu’à l’inverse de leurs pairs dans les pays développés où la quête d’un emploi est plus aisée, les jeunes universitaires des pays de la région MENA sont réduits, pour la majorité, au chômage ou à exercer des fonctions précaires et mal rémunérées.

Pour pallier cette anomalie, il a considéré que l’encouragement des jeunes pour la création d’entreprises de petite taille, communément appelées start-up, dans des secteurs liés aux TIC et aux services, permettrait à la fois de créer de la croissance et de l’emploi.

Toutefois, a-t-il relevé, cela exige la mise en place d’infrastructures susceptibles de fournir l’internet à haut débit et à des coûts réduits, ainsi que des investissements dans l’éducation en fournissant des contenus permettant aux jeunes de maîtriser les TIC à même d’en faire un métier.

Pour lui, dans les pays du MENA, il est nécessaire d’orienter les formations universitaires et autres vers les technologies, les mathématiques et les sciences afin de mettre les jeunes en posture de réussite dans le monde du numérique.

De son côté, le directeur général du FMA, Abdulrahman A. Al Hamidy, a tenu d’abord à saluer les efforts engagés par l’Algérie pour la création d’emplois au profit des jeunes.

Sur ce point, il a affirmé que des dispositifs comme l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) sont des modèles à prendre en exemple.

D’ailleurs, il a avancé que la tenue d’une telle conférence régionale à Alger renseigne sur l’importance accordée par l’Algérie à ce domaine, lequel constitue un moteur de croissance.

Revenant sur le développement d’une économie du savoir, il a souligné

l’importance de mettre en place un cadre juridique et des procédures favorables au développement d’activités liées à la e-monétique, au e-commerce et à la e-gouvernance.

Dans ce contexte, il a rappelé que le FMA avait mis en place un groupe pour encourager l’utilisation de la monétique dans la région MENA et institué une Journée arabe de la e-monétique coïncidant avec le 27 avril de chaque année.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter