Articles similaires

Nationale

#TITRE

378

Vers l’ouverture d’une ligne aérienne Alger-La Havane

8 mai 2018 | 20:12
aéroport Lilia Ait Akli

Dans le cadre d’un accord portant création d’un Conseil d’affaires algéro-cubain, signé conjointement, ce mardi à Alger, par les représentants des chambres de commerce des deux pays, la partie algérienne a plaidé pour l’ouverture d’une desserte aérienne. Le but étant de rendre plus faciles les échanges commerciaux entre les deux pays.

Pour Maâmar Serandi, président de la Chambre de commerce de Tipasa, qui a procédé à la signature de cet accord avec Orlando Hernangez Guilléo, président de la Chambre de commerce de Cuba, « le manque de logistique et de transport entre les deux pays entrave les échanges commerciaux ». C’est dans ce sens qu’il a lancé un appel aux autorités du pays à œuvrer à l’ouverture d’une ligne directe qui assurera une liaison deux fois par semaine dans un premier temps.

Les échanges commerciaux sont loin d’atteindre le niveau des relations politiques et diplomatiques qui lient les deux pays. Avec un volume qui dépasse à peine 150 millions de dollars, ce qui est considéré comme étant « faible », les deux parties doivent multiplier les efforts afin de rehausser les échanges à un niveau supérieur. Des échanges portant exclusivement sur les hydrocarbures.

Rien que pour les trois premiers mois de l’année en cours, l’Algérie a exporté vers Cuba pour 96 millions de dollars d’hydrocarbures, nous a-t-on fait savoir, faisant ainsi de l’Algérie le plus grand fournisseur de Cuba. Un état de fait accentué par l’accord signé entre les deux pays en début d’année pour importer de l’Algérie du pétrole au cours des trois prochaines années, afin de compenser la forte baisse des expéditions de pétrole de son principal allié, le Venezuela. Néanmoins, pas mal de produits algériens peuvent conquérir le marché cubain, comme les produits agricoles et agroalimentaires. L’Algérie aussi aura tout à gagner de son partenariat avec Cuba, principalement dans le domaine médical. D’ailleurs, une forte présence de médecins cubains est constatée sur le territoire algérien. « Aujourd’hui 926 Cubains activent dans le secteur de la santé en Algérie, alors qu’ils étaient 56 au lendemain de l’indépendance », précise Maâmar Serandi. S’agissant de ce Conseil d’affaires créé, le représentant de la CACI estime que c’est un pas en avant pour redynamiser les relations économiques bilatérales. « Ce Conseil aura comme mission l’étude des possibilités et de la faisabilité d’affaires, l’identification des obstacles ainsi que l’élaboration d’un plan de travail périodique », a-t-il souligné.

De son côté, Orlando Hernangez Guilléo estime que « cette rencontre revêt une grande importance ». « Ce Conseil va jouer un rôle important en ce qui concerne l’identification des opportunités d’affaires et facilitera les échanges entre les deux pays », a-t-il ajouté. Il a par ailleurs exprimé son souhait d’élargir les relations économiques et de les hisser au niveau de celles politiques. La présence de Cuba avec une forte délégation à la Foire internationale d’Alger sera l’occasion pour les opérateurs économiques algériens d’établir des liens avec leurs homologues cubains.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter