Articles similaires

Nationale

#TITRE

689

Spéculation, cacophonie et hausse des prix en 2019

Véhicules « made in Algeria » indisponibles

28 décembre 2018 | 20:41
Algérie Automobile Sofiane Abi

A l’approche du nouvel an, le marché automobile du pays est animé par des promotions de fin d’année, proposées par les industriels locaux et étrangers, et ce, au grand bonheur des consommateurs algériens.
En face, les spéculateurs ont bien saisi l’occasion, comme à leurs coutumes, puisqu’ils ont raflé plusieurs centaines de véhicules pour les revendre dès 2019, une année où les prix des voitures fabriquées au pays vont connaître une augmentation. Une pénurie s’est déjà installée au niveau des distributeurs et vendeurs de véhicules.
Une grande pénurie de véhicules « made In Algeria » est observée, depuis quelques semaines, dans les points de vente des différents distributeurs des 48 wilayas. Les véhicules fabriqués en Algérie font l’objet, présentement, d’une grande spéculation allant même jusqu’à créer une pénurie généralisée de plusieurs marques. Il y a quelques jours, les véhicules « Made in Algeria » étaient largement disponibles chez les distributeurs et dans les points de vente agréés, avec des promotions intéressantes. Toutefois et en un laps de temps, une pénurie s’est installée, créant plusieurs préjudices aux clients, surtout ceux qui ont procédé au financement bancaire à travers la formule crédit auto.
De nombreux Algériens ayant fait appel à leur banque pour acheter un véhicule neuf, produit en Algérie, ont fini par un échec. La cause, les spéculateurs sont à l’origine d’une grande pénurie des véhicules fabriqués au pays. Et pour constater cette nouvelle donne, nous avons effectué une tournée dans certains points de vente d’Alger, qui nous a permis de faire un constat scandaleux.
Jeudi dernier, à Chéraga, le point de vente de Kia Motors Algérie a ouvert ses portes avec zéro véhicule à vendre, et pourtant le fabriquant algéro-coréen a garanti une large disponibilité de ses véhicules à travers les multiples promotions et publicités mobilisées durant ces derniers jours.
« Nous n’avons aucune voiture à vendre sauf le Sportage qui est proposé à partir de 430 millions de centimes. Sinon, les véhicules qui sont en promotion, à savoir Picanto Lx Start et Rio respectivement proposés à partir de 139 et 229 millions de centimes, ne sont pas disponibles et ce, jusqu’au mois d’avril 2019 » nous a expliqué B. Riad, un vendeur travaillant chez Kia Motors Algérie. Selon lui, les véhicules, qui sont fabriqués à Batna à l’est du pays, seront disponibles en mars et avril 2019. Contrairement à ce qui a été déjà annoncé notamment sur la disponibilité immédiate des véhicules, cela est totalement faux car les véhicules neufs ne seront disponibles que dans trois à quatre mois.
Une mauvaise nouvelle pour les clients. Pourquoi cette pénurie alors que le fabriquant a lui-même promis une disponibilité de ses marques de véhicules et une livraison immédiate ne dépassant pas une semaine ? Dans plusieurs points de vente (Sovac, Kia Motors, Hyundai, Volkswagen et Renault), entre autres à Chéraga, Pins-Maritimes, Oued S’mar, Zéralda, les véhicules en promotion ont été complètements vendus, et parmi les acquéreurs figurent des spéculateurs. Ces derniers font des commandes gigantesques, parfois par dizaines de voitures à la fois, privant ainsi les particuliers qui vont dépenser plus d’argent (Plus de 20 millions de centimes) pour avoir le même véhicule en 2019. Du côté des particuliers, à l’image des salariés, ces derniers n’ont pas pu obtenir une voiture neuve produite en Algérie, malgré les multiples démarches accomplies lors de la fourniture du dossier. « J’ai tout préparé y compris le premier apport que je dois payer pour l’achat d’un véhicule en promotion, mais les spéculateurs ont agi et nous ont privé d’un véhicule neuf fabriqué au pays. J’ai parcouru plusieurs points de vente hélas, aucune voiture n’est disponible et ça va durer jusqu’à avril. Du coup, je serai dans l’obligation de payer encore plus pour la même marque d’ici quelques jours, voire dès le début de l’année 2019, puisque les prix vont s’envoler d’ici là », dira I. Youcef, un agent de sécurité qui travaille dans le sud du pays.
Ce potentiel client, comme des milliers d’autres, a été surpris par la non-disponibilité des véhicules dans les points de vente agréés. Comme lui, des centaines, voire des milliers d’Algériens voulant acheter un véhicule neuf produit au pays ont été abasourdis par la non-disponibilité des voitures.
C’est la même situation dans de nombreux points de vente à Alger. C’est le cas à Pins-Maritimes où quelques marques seulement sont disponibles. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter