Nationale

#TITRE

258

Une rentrée sur fond de réformes

4 septembre 2016 | 19:47
Lynda Louifi

Quelque 8 millions d’élèves ont repris, hier le chemin de l’école. Une rentrée caractérisée par une réforme des programmes scolaires controversée, qui fait déjà l’objet de vifs débats.

Les élèves du primaire sont les premiers à expérimenter la réforme, à travers l’introduction d’un manuel unique qui couvre toute la durée du cycle primaire.

Ce manuel, explique la ministre, a été élaboré conformément aux normes internationales avec le concours de concepteurs de programmes et d’experts universitaires, avant d’être soumis pour approbation à une commission d’homologation. 

La ministre de l’Education nationale, qui a engagé de grands chantiers de réforme dans le système éducatif, lesquels devraient, selon elle, « moderniser » l’école, fait l’objet de vives critiques émanant de plusieurs organisations politiques et civiles.
Si certains reprochent à la ministre d’avoir agi en « solo », d’autres s’opposent carrément à ces réformes, lesquelles, selon eux, viennent à contre-courant des « valeurs nationales ».

Certains opposants se sont même constitués en « comité de défense de l’école algérienne », allant jusqu’à accuser les concepteurs des nouveaux programmes de « déislamiser » l’institution de l’éduction nationale.

La ministre, qui intervenait hier sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne, a répondu aux critiques en imputant ces dernières à la « peur du changement » de la part de leurs auteurs. Mme Benghebrit n’a pas écarté la possibilité de voir ces réformes entraîner de nouvelles « perturbations » durant la nouvelle année scolaire.

Elle a fait remarquer que son secteur a déjà eu à en souffrir sept années durant, considérant toutefois qu’avec la solidarité de l’Exécutif, toutes les mesures ont été mobilisées pour permettre de stabiliser la situation.

Le coup d’envoi depuis Nâama

La ministre, qui a donné le coup d’envoi de la rentrée scolaire depuis la wilaya de Nâama, assure qu’afin de réunir les conditions de réussite de cet évènement, plusieurs réunions de travail ont été organisées plusieurs semaines auparavant avec les directeurs de l’éducation et l’ensemble des partenaires sociaux.

Mme Benghebrit a émis le souhait « de voir cette saison couronnée de succès, sous toutes ses formes, permettant de hisser l’école nationale en espace d’ouverture de la personnalité de l’élève et des perspectives de réussite « .

Elle a tenu, par ailleurs, à souligner que l’élément nouveau marquant cette nouvelle année scolaire consiste en l’introduction d’un manuel unique pour le niveau primaire, élaboré sur la base de l’ensemble des efforts entrepris depuis 2003 pour réformer fondamentalement l’enseignement.

« La priorité sera accordée cette année à la dimension pédagogique ayant fait objet de la plupart des conférences tenues sur l’évaluation de la mise en œuvre de la réforme, et qui a été traduite par la réécriture des programmes didactiques et l’édition progressive de nouveaux manuels scolaires », a souligné Mme Benghebrit.

« Cette opération devra toucher dans les années à venir les différentes étapes d’enseignement à compter de la réécriture, en perspective de la prochaine saison, des manuels des 3e et 4e années primaires ainsi que ceux des 2e et 3e années moyennes », a t-elle-soutenu.

Il convient de rappeler que l’effectif global des élèves inscrits pour cette année (2016-2017) s’élève à
8 691 000 élèves, dont 493 626 au préscolaire, 4 209 022 au primaire, 2 727 160 au moyen et 1 261 198 au secondaire, selon les chiffres avancés par le ministère de l’Education nationale.

La même source a fait savoir que cette saison est assurée par un encadrement pédagogique de 258 403 membres du personnel administratif et 495 000 enseignants, dont 4 878 diplômés des écoles normales supérieures (ENS) et 28 075 nouveaux enseignants.

Selon les mêmes données, les élèves sont répartis à travers 26 488 établissements scolaires, dont 146 nouveaux établissements, en plus de 14 427 cantines scolaires.

Dans le cadre de la poursuite de la politique de solidarité avec les élèves défavorisés, l’Etat a consacré une enveloppe de plus de 15 milliards de dinars pour assurer la gratuité du manuel scolaire et la prime de scolarité au profit de trois millions de bénéficiaires de cette opération de solidarité.

Dans ce cadre, près de 70 millions de manuels scolaires, dont 16 millions de deuxième génération, sont mis cette année à la disposition des élèves de l’ensemble des cycles scolaires. Il s’agit en effet de 4 728 000 nouveaux manuels pour la première année primaire, 4 046 000 pour la deuxième année primaire et 8 774 000 pour la première année moyenne.

La rentrée scolaire 2016-2017 sera marquée par l’introduction de programmes d’enseignements améliorés pour la première et deuxième années primaires et la première année moyenne.
Des guides d’utilisation des manuels sont en outre mis à la disposition des enseignants et des inspecteurs.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter