Culture

#TITRE

259

Une première nationale

3 avril 2017 | 20:53
R. C


Lancée officiellement ce dimanche 02 avril, la manifestation Mostaganem capitale du théâtre est une première du genre en Algérie, elle permettra de faire une évaluation du mouvement théâtral.


Une année durant, la ville de Mostaganem sera un centre de représentations théâtrales sous le slogan « Nous fêtons la ville, nous fêtons le théâtre ».


Inaugurée en présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, elle s’est annoncée dans la rue, le Carnaval de Mostaganem ayant débuté à partir du siège de l’association culturelle El Moudja, son organisatrice, dans le quartier Salamandre.


Un carnaval qui s’est poursuivi jusqu’au front de mer Ahmed-Ben Bella, en présence de plusieurs troupes, d’associations et de coopératives théâtrales de différentes wilayas d’Algérie. Près de 200 comédiens du théâtre et de citoyens ont défilé dans la ville, portant des masques et vêtus de costumes de personnages du théâtre, afin de faire revivre l’idée du théâtre de rue.


Des clowns et des troupes folkloriques ont assuré le spectacle, donnant le tempo à cette manifestation exceptionnelle d’une année. Année qui sera clôturée, le mardi 27 mars 2018, avec la présentation d’une des œuvres d’un des enfants de Mostaganem, le dramaturge regretté Ould Abderrahmane Kaki.


Durant cette journée de lancement, le ministre de la Culture a inauguré, à la maison de la culture Ould Abderrahmane-Kaki, accompagné du président du Conseil national des arts et des lettres, Abdelkader Bendaamache, une exposition sur la chronologie du théâtre algérien et la mémoire du théâtre amateur. Il a également suivi un montage théâtral : El menbaa (La source) au sein du siège de l’association El Moudja.


Ce montage, produit par le Théâtre régional de Mostaganem, présente des tableaux de pièces des géants du théâtre algérien : Abdelkader Alloula, Ould Abderrahmane Kaki, Azzeddine Medjoubi, Mustapha Kateb et Abderrahmane Bachtarzi. Près de 70 comédiens et danseurs dont Omar Guendouz, Mohamed Haimour, Nadia Talbi, Fatiha Soltane et Mustaha Laribi ont participé à cette œuvre d’une durée d’environ une heure.


Aussi, les familles de Ould Abderrahmane Kaki et Si Djillali Benabdelhalim et une vingtaine de comédiens du théâtre seront honorés dans ce contexte, notamment le regretté Mekki Bensaid, Meflah Mohamed, Herrag Benamar, Djillali Boudjemâa, Omar Guendouz, Sonia, Mohamed Adar et Mohamed Haimour.


Cette année de manifestation théâtrale comprend notamment la 50e édition du Festival national du théâtre amateur de Mostaganem, le Festival du théâtre scolaire, le Festival des écoles des Beaux-Arts et le Festival du théâtre universitaire. Aussi, toutes les grandes manifestations du théâtre organisées dans les différentes wilayas seront transférées vers la ville de Mostaganem, où sont également attendues des troupes étrangères.


Le large public appréciera également des spectacles de théâtre pour enfants et adultes, des tables rondes, des rencontres nationales et internationales, des journées d’études, des expositions, des ateliers de formation sur des thèmes en relation avec le 4e art et plusieurs activités culturelles et artistiques avec la participation de plusieurs wilayas du pays.


De même qu’il est prévu par les organisateurs : la direction de la culture de la wilaya de Mostaganem, en coordination avec le Théâtre régional de Mostaganem Si Djillali-Benabdelhalim et la Bibliothèque centrale publique, des Semaines thématiques. Elles seront dédiées aux grandes figures du théâtre national. Chaque semaine portera le nom d’une des grandes personnalités du théâtre algérien.


Pour le ministre Azzeddine Medjoubi, la manifestation Mostaganem capitale du théâtre est « une juste et obligée reconnaissance envers cette ville qui a énormément donné pour la culture algérienne », rapporte l’Agence presse service d’Algérie. Il a également affirmé qu’une réflexion est actuellement menée en vue de la mise en place d’une cellule de recherche pour la création d’un centre documentaire dédié au théâtre, au cinéma et aux autres disciplines artistiques.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter