Culture

#TITRE

481

Une incitation à l’ouverture sur le monde

31 mai 2016 | 21:35
Kamel Cheriti

Une conférence avec les médias a eu lieu ce lundi au Centre culturel Mustapha relevant de l’Etablissement arts et culture de la wilaya d’Alger pour annoncer le Salon international des langues et des cultures, organisé par l’agence de communication Maxicom. Ce rendez-vous aura lieu du 3 au 6 octobre de cette année simultanément au Palais de la culture et au Centre culturel Mustapha Kateb. La conférence de presse a été animée par M. Mohamed Saïdi, universitaire et Ryad Borsali, directeur de l’agence de communication Maxicom.

« Avant la colonisation, la ville d’Alger était réputée pour être une ville accueillant des gens d’une grande diversité d’origine. On y parlait au moins vingt langues et les habitants d’Alger rayonnaient dans la maîtrise des langues étrangères.

L’Algérien est prédisposé à l’apprentissage de ces langues et notre salon a été institué pour justement dynamiser ces prédispositions pour une meilleure ouverture au monde », explique M. Ryad Borsali dont l’agence qu’il dirige, Maxicom, a justement, été créée sous l’initiative de professionnels dans l’enseignement des langues étrangères et la traduction.

M. Borsali fait part de la participation à ce salon-qui compte l’ensemble des acteurs évoluant dans la sphère des langues étrangères, - des universités, les écoles privées, les agences de voyages, les éditeurs concernés par la traduction, les Instituts culturels étrangers installés en Algérie et aussi le Haut commissariat à l’amazighité lequel présentera sa formule de l’acquisition et du perfectionnement de la langue amazighe qui, par son caractère officiel et national, sera généralisée à l’ensemble du pays. Le langage des signes pour les malentendants aura sa place dans ce salon.

Pour les livres et les supports audiovisuels des médias, ce salon est une grande opportunité d’ouverture au monde par la traduction et l’esprit de compréhension, d’entente et de coopération avec les autres peuples, véhiculant un message de paix et de sérénité. Ce salon rapproche notamment les civilisations millénaires du bassin méditerranéen.

Parallèlement aux personnes participantes à ces stands d’exposition qui présenteront leurs programmes d’apprentissage, des conférences sont programmées pour mieux mettre en lumière les avancées dans les méthodes d’apprentissage des langues.

« Parmi ces conférences, un chercheur va présenter une nouvelle approche de l’acquisition de langues, opérée à temps perdu, par exemple dans les files d’attente ou au cours des embouteillages, mettant à profit ces moments générateurs de tensions », précise M.Borsali.

Ces conférences sont aussi programmées dans divers lieux de la capitale durant le déroulement du salon. Les espaces du Centre culturel Mustapha Kateb s’apprêtent d’ailleurs à recevoir ces interventions.

Ce Centre culturel relevant de l’Etablissement arts et culture se prête d’ailleurs fort bien à ces conférences grâce à son lieu privilégié au centre-ville, en face de l’université centrale d’Alger. Le Centre culturel Mustapha Kateb rénove ses espaces, avec un nouveau design et une excellente qualité d’accueil pour mieux répondre aux activités de ce salon qui intéresse le monde de la culture, celui des sports, les établissements hôteliers dont l’activité est orientée vers le tourisme.

Ce salon intéresse également nos opérateurs versés dans le développement pour s’enquérir des progrès réalisés et d’être à jour avec les données mondiales. En octobre prochain, ce salon sera à sa première édition. Etant donné son importance et l’impact qu’il aura sur la société, ses activités s’élargiront lors des prochains rendez-vous pour une plus grande présence dans d’autres villes du pays.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter