Nationale

#TITRE

421

Une école qui assure la relève aux compagnies maritimes et aux ports

25 juin 2016 | 19:23
A. Timizar

L’Ecole nationale supérieure maritime de Bou Ismaïl, wilaya de Tipasa, a organisé la traditionnelle cérémonie de sortie de promotion des officiers ingénieurs d’Etat en mécanique maritime.

La cérémonie à été organisée jeudi dernier au sein de cette même école en présence du ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemâa Talai, du directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, du wali de Tipasa, Abdelkader Kadi, des autorités civiles et militaires ainsi que d’ambassadeurs et de représentants diplomatiques accrédités en Algérie.

Intervenant à cette occasion, le ministre a rappelé le rôle déterminant qu’a joué cet institut depuis sa création en 1975 et sa transformation, aujourd’hui, en école. L’école a contribué au développement du secteur maritime et portuaire en Algérie ainsi qu’à la formation des cadres de certains pays africains et arabes.

Le ministre a saisi cette opportunité pour adresser ses vives remerciements et ses félicitations à tous les responsables et enseignants de cet établissement. Il a par ailleurs loué le mérite des « étudiants de l’ENSM qui ont décidé d’embrasser une carrière dans le domaine maritime et portuaire ».

Cet événement marque la sortie de 32 ingénieurs d’Etat en mécanique navale, comme elle marque l’achèvement de l’année académique des troisième et quatrième années, des deux promotions d’ingénieurs d’Etat en sciences de la navigation et mécanique navale.

Au total, on compte 114 étudiants sortants. Parmi eux figurent deux ressortissants étrangers du Cameroun et de la Côte-d’Ivoire. Boudjemâa Talai réitère la disponibilité de l’Algérie à répondre aux besoins des pays africains dans « la limite des capacités offertes ».

Lors de son allocution, le ministre a salué le regain d’intérêt exprimé par certains pays africains et souhaite, par la même occasion, voir l’ENSM jouer un rôle de centre de formation régional compte tenu de la qualité des formations dispensées et de ses potentialités humaines et matérielles.

En effet, l’ENSM est aujourd’hui au centre des préoccupations de la corporation maritime portuaire puisque l’école offre une ressource humaine qualifiée susceptible de résoudre la problématique de la relève dans un secteur qui traverse une période jugée critique en matière de main-d’œuvre professionnelle.

En matière de formation qualifiante, l’ENSM a formé pour le compte de la CNAN-MED 181 personnes, pour la DG SNTF 18 et pour la SIH 67 personnes. L’école a aussi assuré les formations et les examens pour la délivrance de 258 brevets d’aptitude en vue d’occuper des fonctions à bord des navires.

Le ministre a estimé que « la stratégie de modernisation de nos infrastructures maritimes et portuaires ne peut être envisagée sans le renforcement des capacités de formation pour doter ce secteur d’un personnel d’encadrement et d’exécution répondant aux normes internationales ».

L’ENSM a par ailleurs assuré, durant cette année, la formation de 242 officiers (pont et machine) pour le compte des compagnies maritimes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter