Articles similaires

Nationale

#TITRE

270

Une brise marine vivifiante balaie les villes côtières algériennes

7 août 2018 | 20:49
Algeria Kamel Cheriti

Cet été est brûlant depuis plusieurs semaines en Europe. Madrid, par exemple, a enregistré jusqu’à 45 degrés. Cette année, par contre, le littoral algérien, et grâce à un vent nord-est frais et constant, vit cette année une saison estivale agréable avec des températures oscillant entre 28 et 33 degrés.

L’Europe est accablée par les chaleurs de cet été. Ce qui est désespérant, c’est que cette canicule perdure. Les villes européennes ne sont pas équipées en climatiseurs comme chez nous. Aussi, ce climat, exceptionnellement torride, est insupportable. Des incendies ravageurs se sont déclarés au Portugal et en Espagne. L’absence de pluies a engendré la sécheresse, causant d’importants dégâts pour la culture de l’orge, du maïs et du blé. Le prix de ces céréales a augmenté de 25 %, et l’Algérie, importatrice de blé européen, verra sans aucun doute sa facture augmenter cette année. L’Allemagne, dont la production d’orge est d’habitude abondante – elle se suffit à elle-même tout en étant largement exportatrice – déplore déjà de grandes pertes pour la moisson de cette année. Cette vague de chaleur extrême affecte aussi l’Europe du Nord, l’Angleterre, la Pologne mais aussi les pays scandinaves.

En revanche, en Algérie, exceptées quelques wilayas du Sud qui enregistrent cette année des températures très élevées, cet été est splendide pour les villes côtières. En effet, depuis le début de la saison estivale, un vent frais et doux souffle sans interruption sur le littoral. C’est un apport miraculeux. Grâce à ce vent bénéfique, les températures restent agréables, sauf le pic de midi, avec 28 à 33 degrés. Avec les fenêtres ouvertes, ce vent vivifiant, avec son air frais, est un véritable climatiseur naturel. La nuit, avec les fenêtres ouvertes, on doit se couvrir pour ne pas avoir froid. Dans les maisons de la capitale, grâce à ce vent du nord-est, le climatiseur est soit éteint ou alors fonctionne à très faible régime.

La Sonelgaz n’a pas à se plaindre, cette année, concernant les villes côtières, d’avoir à assurer un surplus en énergie électrique. Au mois de juillet, il n’a pas été enregistré de pic de chaleur et il en est de même pour ces premiers jours du mois d’août. Il faut prier pour que ce vent salvateur continue de souffler car s’il s’arrête, les températures vont tout de suite grimper dépassant les 36 degrés, notamment avec un temps très lourd et humide, car l’été n’est pas encore fini. Ce qui est à craindre, c’est le sirocco, où les températures dépassent largement les 40 degrés. Il faut rester optimiste et envisager pour les villes côtières un été entier aussi agréable que le mois de juillet, et ce pour célébrer et fêter l’Aïd-el-Adha dans de bonnes conditions. En Europe, il semblerait qu’une accalmie est prévue. Après des journées de chaleur insupportable en Suède, la pluie est tombée, faisant revenir le pays à des températures normales.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter