Nationale

#TITRE

578

Un taux d’humidité très élevé accentue la canicule

31 juillet 2017 | 19:11
Kamel Cheriti

En cette fin du mois de juillet l’été a atteint le sommet. La forte chaleur affectant le pays est dans la norme saisonnière mais avec des pics dépassant la moyenne, surtout en milieu de journée.

Les inconvénients de cette chaleur se poursuivent même à la tombée au jour et au milieu de la nuit, empêchant et perturbant le sommeil. Les services de la météo prévoient un temps plus clément
dès ce mercredi.

A l’intérieur du pays, cette grosse chaleur est plus ou moins supportable. L’air y est sec et la transpiration presque invisible. Cependant, sur les régions côtières les malaises causés par la chaleur proviennent de l’élévation du taux d’humidité.

Ce taux avoisinant 80% est insupportable. Il est la source d’une transpiration intense qui, avec la pollution atmosphérique, colle à la peau, provoquant une envie de se doucher à tout moment.

Heureusement que l’eau est disponible en permanence dans les robinets, un bonheur sans égal pour les habitants de la capitale. Toutefois, cette transpiration est un facteur de risque de rhume ou d’inflammation de la gorge. Effectivement, au moindre courant d’air ou de changement de température dans un espace climatisé, la sueur se refroidit, entraînant les premiers éternuements.

C’est le cas par exemple du transport en métro. La chaleur ambiante est forte et le contraste est saisissant avec les rames climatisées à outrance, glaçant la transpiration. L’idéal, en ce moment de grosses chaleurs, serait d’éviter de s’exposer au soleil entre 10 heures et 16 heures. Ce n’est pas le cas pour les habitants de la capitale.

Les rues restent très fréquentées et la circulation automobile est dense en milieu de journée, sauf en fin de semaine, le vendredi et le samedi où c’est carrément le désert et où la chaleur et les forts rayons du soleil règnent en maître.

En ce moment les climatiseurs fonctionnent à plein régime. L’excès de consommation a entraîné de nombreuses coupures de courant qui ont mis dans le noir les quartiers d’Alger-centre dans la nuit de dimanche à lundi.

Il y a pourtant de bons moments pour les habitants de la capitale. Ces fortes chaleurs diminuent, sans pour autant disparaître, le soir après le coucher du soleil et les familles, enfants en tête, sortent nombreuses faire des ballades en bord de mer, en particulier sur la côte d’El Kettani à Bab El Oued.
Dans la journée, pour échapper à cette forte chaleur, le Jardin d’Essais avec ses arbres centenaires offre un ombrage salvateur.

Cependant, la vraie fraîcheur naturelle en cours de journée est ressentie dans la forêt des Arcades, sur les hauteurs d’Alger à El Madania. Ici, c’est un bien-être incomparable avec, en plus d’un calme apaisant, un panorama imprenable sur la baie d’Alger, rehaussé par l’air vivifiant des pins et la brise marine.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter